L’OPRAG prêt à investir dans la formation et les équipements portuaires

Une vue aérienne du Port de Libreville © D.R

A l’issue du conseil d’administration qui s’est tenu à son siège sis à Owendo le 28 décembre 2017 dernier, l’Office des ports et rades du Gabon (OPRAG) a statué sur le projet de budget pour l’exercice 2018, sous la présidence de son PCA, Pierre Reteno Ndiaye.

Nullement épargné par la crise internationale, le dernier conseil d’administration de l’année 2017 a, en effet permis à l’Office des Ports et Rades du Gabon d’affronter l’année 2018 sous de bons auspices. «Ce Conseil a permis de mettre à la disposition de la direction générale des outils,  des conseils et  des avis pour optimiser toutes les ressources; que des ressources en capital, des ressources financières et des ressources humaines », a indiqué Pierre Reteno Ndiaye.

Par la même occasion,  Pierre Reteno Ndiaye a salué l’arrivée du nouveau port qui, selon lui a un impact positif sur l’activité portuaire. Toutefois, l’Oprag en sa qualité d’autorité portuaire dispose désormais d’un rôle de régulation sur le domaine portuaire étant donné qu’il a concédé toutes ses activités d’exploitation à des partenaires privés.

GABON LIBREVILLE

Parmi les perspectives pour cette nouvelle année, le Directeur général de l’Oprag, Sayid Abeloko, et son équipe se disent résolument impliqués à booster les ressources humaines afin de réussir leurs actions. Très optimiste, le DG a déclaré: «nos investissements iront pour l’année 2018 sur la formation des officiers et surveillants de ports et aussi sur l’équipement de nos capitaineries principales et nos capitaineries secondaires dans les équipements de matériel de surveillance et de sécurité ».

Laissez votre commentaire