L’Opam à la conquête du marché publicitaire

Jean-Yves Ntoutoume (au centre), secrétaire général de l’Opam © GMT

L’Organisation patronale des médias (OPAM), a initié un café-presse, ce mercredi 21 février, à son siège situé dans le 2e arrondissement de la commune de Libreville. Une rencontre au cours de laquelle les professionnels des médias privés et l’Opam, amené par son président Guy Pierre Biteghe, se sont penchés sur la question de la conquête du marché publicitaire.

En effet, la rencontre inaugurale initiée par l’Opam, placée sous le thème «la conquête du marché publicitaire par les médias privés», avait pour but d’amener les professionnels de la presse privée à discuter sur les voies et moyens susceptibles de leurs permettre de conquérir à leur tour le marché publicitaire, qui est la chasse gardée de leurs confrères de la presse étatique. Ce fut également l’occasion pour ces derniers d’interpeller, sur proposition, les autorités compétentes sur la mise en place d’une instance de régulation du marché publicitaire.

«Nous sommes partis du constat selon lequel les médias privés n’ont pas de publicités et ça fait longtemps que ça dure. Il n’y a que la publicité qui fait vivre les médias, cela existe partout dans le monde; curieusement pas chez nous! Et les responsables des médias ont des contraintes notamment : le paiement des impôts, les charges salariales, le paiement des locaux et bien d’autres… Maintenant que les organes de presse sont mués en entreprises de presse, comment payer ces charges quand vous n’avez pas de publicités principal générateur de fonds dans le domaine ?», s’est interrogé Jean-Yves Ntoutoume, secrétaire général de l’Opam.

Après avoir relevé les manquements inhérents au secteur de la communication au Gabon, les journalistes de la presse privée entendent entreprendre une démarche auprès des annonceurs afin, de présenter leurs journaux, dans le but d’avoir des publicités. Cette rencontre que les initiateurs veulent pérenne, se tiendra de manière bimestrielle. Le prochain rendez-vous est dores et déjà fixé pour le mois de mai, pour un séminaire de formation aux journalistes de Port-Gentil.

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire