L’ONG FEMACT lance le premier club de lecture inter-établissements

Photo de famille des membres du club avec Gabriel Ntougou, ADG de la Zerp de Nkok © D.R

La lecture, c’est une vertue irremplaçable qui enrichit le savoir et fortifie la mémoire disait Salim Boudiaf. Cette citation illustre bien l’ambition affiché par l’ONG Femmes en Action (FEMACT), qui fait de l’éducation l’une des pierres angulaires de son action. C’est dans ce cadre qu’elle vient de mettre en place un club de lecture dénommé «Learning by Reading Program» ou programme d’apprentissage par la lecture.

GABON LIBREVILLE

La découverte de nouveaux mots, l’amélioration du vocabulaire, le développement du savoir, l’acquisition des connaissances, un moyen d’évasion, la liste n’est pas exhaustive à l’importance que revêt la pratique de la lecture. C’est dans ce sens que le FEMACT s’est fixé, par la création de ce premier club lecture inter-établissements, pour objectif de permettre aux élèves de développer leurs techniques d’analyses, de prise de parole en public, d’améliorer leurs techniques de lecture et leur culture générale. Ceci dans le strict respect de l’opinion de chacun.

Cette initiative est consécutive au constat d’un manque criard de structure pouvant favoriser l’apprentissage de la lecture dans plusieurs établissements de la capitale et du pays. «Une situation qui a pour conséquences l’absence de lecture chez les apprenants. Or, il n’est pas nécessaire de rappeler que la lecture est à la base de l’apprentissage en milieu scolaire (…). Au regard de tout ce qui suit, le FEMACT a sollicité l’Ambassade des Etats-Unis au Gabon afin qu’elle lui apporte une aide matérielle, c’est – à-dire en livres pour mettre en place un club de lecture au profit des élèves», a indiqué Ndong Assoumou Romuald, chargé des projets et responsable adjoint de la communication au sein du directoire de FEMACT.

C’est donc avec le soutien de l’Ambassade des Etats-Unis et la maison d’édition américaine Nouveaux Horizons, que plus d’une vingtaine de lycéens agés de 16 à 20 ans provenant des lycées et collèges, Montalier, Mikolongo, Quaben et du Cour Secondaire Ambourouet , ont participés au lancement effective de ce club. Ils étaient accompagnés par des enseignants volontaires et ambassadeurs de l’ONG Femmes en Action.

La première session du club s’est tenue le Samedi 27 Janvier 2018 dernier au sein de l’institut National des Sciences de Gestion, dans les installations de l’American Corner. Les sessions du Club durent trois (3) heures et sont divisées en trois parties, notamment la présentation du livre  par des élèves volontaires, puis un thème est tiré de celui-ci est débattu.

La troisième partie de la session quant à elle est réservée à l’invité spécial. Il s’agit de recevoir une personnalité gabonaise qui pourra échanger avec les apprenants afin d’apporter un témoignage inspirant à ces derniers.

Pour rappel, lors la première session, le livre soumis à l’analyse des membres du club était  «Up from Slavery» (ascension d’un esclave émancipé) de Booker T Washington. L’invité spécial de cette session était Gabriel Ntougou, Administrateur Général de la Zone Économique Spéciale de NKOK ancien étudiant de l’Université Omar Bongo Ondimba et de l’Université de l’Illinois à Chicago. Il a partagé son histoire, son expérience et ce qui constitue pour lui les bases de la réussite à savoir : la vision, le courage, l’abnégation, le travail, la persévérance et l’humilité.

Une deuxième session est d’ailleurs prévus pour le samedi 24 Février 2018, pour l’analyse du livre «L’avenir de la Vie» de Edward Osborne Wilson. L’invité de cette session sera Cruz Matchoumbou, ancien étudiant du Prytanée Militaire de Libreville et de l’Académie Militaire de Westpoint.

Laissez votre commentaire