L’ONEP suspend la grève à Addax

Siège de l'Onep Port-Gentil © D.R

Dans un communiqué publié le lundi 16 avril dernier, l’Organisation national des employés du pétrole (ONEP), a annoncé la levée de la grève des employés d’Addax Petroleum, déclenchée deux semaines plutôt. Les 11 points contenus dans le cahier des charges du syndicat n’ayant pas été intégralement soldés, une éventuelle reprise des hostilités n’est pas exclue.

Dans une note adressée à ses membres ainsi qu’aux employés du pétrole, principalement ceux de la société Addax Petroleum, la direction de l’ONEP fait le compte rendu des discussions, entre les deux parties, sur les préalables contenus dans le préavis du 26 mars dernier. Portant essentiellement sur les conditions de traitement des employés nationaux et le non-respect des conditions d’emploi de la main d’oeuvre étrangère, seuls deux des onze points énoncés ont mis les deux parties d’accord.

Pour le premier point, duquel dépendait le reste des négociations, la direction générale a approuvée la présence d’un représentant du groupe Sinopec ayant un pouvoir décisionnel. Le deuxième point d’accord concerne la régularisation du reliquat des congés 2017 à l’ensemble des employés à la fin du mois d’avril 2018.

C’est donc au terme de quinze jours de grève et des pertes financières colossales pour l’entreprise que l’ONEP a annoncé la reprise des activités sur l’ensemble des sites de l’entreprise, notamment Akondo, Tsiengui, Obangue, Port-Gentil et Libreville.

L’ONEP n’a pas manqué de féliciter l’ensemble des grévistes pour leur mobilisation contre toutes les formes de discriminations et le respect de leur dignité. Toutefois, toujours selon l’Onep, la lutte continue et le dépôt d’un nouveau préavis de grève dans les heures qui suivent est probable, ceci afin d’exiger la satisfaction totale des points restants

Laissez votre commentaire