L’ONEP suspend la grève à Total Gabon

Sylvain Mayabi Binet, secrétaire général de l'ONEP © GMT

Après un bras de fer qui a duré près de 12 jours, l’Organisation nationale des employés du pétrole (ONEP) a adressé jeudi une note circulaire à tous les salariés de Total Gabon afin d’annoncer la suspension de la grève. Cette décision de l’organisation laisse penser que des discussions seraient en cours avec la direction générale de la filiale de la multinationale française.   

Dans cette note adressée à l’ensemble des employés, l’Onep annonce la suspension de la grève et la reprise du travail dès ce vendredi 20 juillet entre 6h30 et 7h30 dans toutes les installations où opère Total Gabon à savoir les sites pétroliers et la base de l’entreprise.

Cette suspension, selon l’organisation syndicale a été décidée conformément aux termes du préavis de grève transmis à la direction générale de Total Gabon le 25 juin dernier. Ainsi, après 11 jours de grève il reste 4 jours pour atteindre la durée indiquée de 15 jours dans le préavis.

Toutefois, tout en exhortant les salariés à rester mobilisés, l’Organisation nationale des employés du pétrole prévient que «les jours qui viennent pourraient donner lieu à une poursuite de la grève pour la durée des 4 jours restants, si l’employeur ne fait rien de concret pour apporter des propositions satisfaisantes au cahier de charges».

Il faut rappeler que l’Onep avait conditionné le retour à la sérénité dans l’entreprise à la satisfaction totale des préalables notamment l’évolution des carrières, la classification socioprofessionnelle, le paiement du 13ème mois, le bonus programme 4 C, l’élaboration d’un nouveau système de rémunération, le groupement d’intérêt économique, le paiement d’un bonus partiel de cession des actifs, la mutation du personnel des sites vers la base, la prime de panier, l’évolution des primes sur le Cap Lopez et la prime de responsabilité.

Laissez votre commentaire