L’Onep déclenche une grève générale de 15 jours à Addax

Piquet de grève des agents d'Addax © D.R

Le 26 mars dernier, c’est  sur le bureau de l’administrateur général de la société Addax petroleum Oil & Gas Gabon (APOGG), que les employés de ladite compagnie ont déposé un préavis de grève. Fautes de négociations satisfaisantes au soir du 31 mars, date de l’expiration le préavis, l’Organisation national des employés du pétrole (Onep), a finalement lancé le dimanche 1er avril un mouvement d’humeur de 15 jours, sur toutes les installations d’Addax.

L’Onep qui a déclenché un mouvement de grève sur toutes les installations d’Addax, le 1er avril dernier, dénonce entre autres, le non-respect de plusieurs points contenus dans le procès-verbal datant d’avril 2015 et le mutisme de la direction générale sur les sollicitations des travailleurs en rapport aux informations de vente des actifs de Sinopec dans Addax.

Toujours disposée à trouver une issue gagnant–gagnant à la crise sociale qui oppose les salariés d’Addax à leur direction générale, des représentants de l’Onep se sont rendus à une réunion initiée par l’Inspecteur Spécial du travail chargé du secteur pétrolier, qui s’est tenue au siège social d’Addax, le vendredi 30 mars dernier. Cette rencontre qui avait pour objectif de tenter une conciliation entre les deux parties s’est plutôt soldée par un échec dû au fait de l’insatisfaction d’un des principaux points, notamment la présence d’un représentant du Groupe Sinopec, disposant d’un pouvoir décisionnel sur l’ensemble des points du cahier de charges.

La direction générale d’Addax n’adhérant pas à cette proposition a donc par son refus conclu les négociations, amenant ainsi les responsables de l’Onep à prendre des mesures drastiques. «Considérant le mépris de la Direction Générale face à cette exigence, et face aux préoccupations légitimes soumises par les travailleurs depuis plusieurs années le bureau national vous informe, du déclenchement d’une grève de 15 jours», à compter de ce dimanche 1er avril, a annoncé l’organisation syndicale dans une lettre adressée à l’ensemble des employés d’Addax.

La grève sera effective sur l’ensemble des installations où opèrent les employés d’Appog, notamment Akondo, Tsiengui, Obangue, Port-Gentil et Libreville. Le bureau national de l’Onep annonce également que le service minimum ne sera pas assuré sous aucune conditions, à part pour des situations de sécurité et de santé des personnes. Ajoutant qu’en l’absence qu’un procès-verbal entre l’Apogg et l’Onep sur le service minimum, les employés ne sont aucunement autorisés à travailler à compter du mot d’ordre de grève.