Logements sociaux dOkolassi : 59 agents de l’Asecna floués par Gedd’Afrik

Les travaux de construction de logements socio-économique dans la zone d’Okolassi, dans la commune de Ntoum (Estuaire) dont s’était porté acquéreur plusieurs agents de l’Asecna n’ont toujours pas vu le jour. 16 mois après le lancement de ce projet aucune villa n’est sortie de terre à ce jour, laissant les employés dans le désarroi total.

En effet, ce projet de construction de 650 villas a été lancé officiellement en février 2016 en partenariat avec l’Etat gabonais à travers le ministère de l’Habitat, mais fort est de constater que depuis lors le chantier est tout simplement à l’abandon.

Le programme de construction des cités Alivia prévoyait la mis à disposition au public 650 logements socio-économiques. D’ailleurs, l’Asecna et la Comilog s’étaient même portés acquéreurs potentiel desdits logements pour plusieurs millions de francs, mais à condition de régler à la livraison des logements.

Ainsi, pour le cas de l’Asecna, c’est 59 agents qui avaient versé chacun 950 000 Fcfa à Gedd’Afrik-Gabon au titre de réservation de parcelle. Malheureusement aucune communication n’est faite depuis pour rassurer ces derniers.

Par ailleurs, selon le site DirectInfosgGabon, Jules Franck Moulomba Moulomba, le promoteur, avait reçu des assurances d’une banque de la place pour l’accompagner en termes de financements. Avant de se rétracter peu de temps après, laissant de ce fait l’entreprise sur le carreau, donc incapable de rembourser les premiers réservataires.

Pour information le projet de construction des cités Alivia devait proposer des logements sociaux de type F4 de plus de 20,7 millions de francs CFA, et des logements moyen standing de type de F4 à 27,5 millions de francs CFA.

Laissez votre avis