Locales 2018: Andrew Gwodog conforte son statut de leader de l’Okano

Andrew Crépin Gwodock lors de la campagne électorale © D.R

Au sortir des résultats des élections locales du 6 octobre dernier, le soutien des populations de Mitzic à Andrew Crépin Gwodog a été sans appel. En effet, lors de ces élections la tête de liste du Parti démocratique gabonais (PDG) et ses colistiers dans le département de l’Okano dans la province du Woleu-Ntem ont obtenu leurs 15 sièges sur les 23 sièges disponibles.

Cela ne fait plus aucun doute que le candidat PDG dans cette circonscription partait à cette élection avec les faveurs des pronostics. Une popularité confortée par la “victoire cash” de  la liste qu’il conduisait avec 57,38% des suffrages exprimés. Ainsi, cette victoire a laissé à l’opposition et aux indépendants 8 sièges que l’Union nationale (UN) de Charles Ndoutoume-Obame et le Parti social-démocrate (PSD) de Jean Marc Ngome Ndong se partagent 4 sièges chacun.  

L’hommage ainsi rendu pas les populations de l’Okano, à leur frère et fils n’est pas étonnant puisqu’il oeuvre depuis plusieurs années pour le développement de sa circonscription. Fondateur et président de l’association G25, il a mis en place plusieurs projets de société tel que le financement des AGR des femmes de l’Okano, le projet Edock City où il a offert des logements aux populations du village, en passant par la construction de l’école de Miang ou encore la réhabilitation de la maternité de Mitzic et celle de la préfecture. Des actions qui ont plaidé en sa faveur lors de cette élection, l’érigeant en leader politique incontesté dans cette localité de la province septentrionale.  

S’érigeant en chantre de l’unité des filles et fils de l’Okano, Andrew Crépin Gwodog a profité de ces joutes électorales pour raffermir ses liens avec ses concitoyens et les a assurés de sa détermination à contribuer au développement de sa circonscription. «Nous devons travailler ensemble et de concert pour apporter notre soutien aux candidats PDG au 2nd tour, nous devons tous être un,  et rester soudés, car c’est ensemble que nous y arriverons, car ensemble c’est possible ; l’unité des fils et des filles nous permettra de hisser haut les couleurs du PDG dans l’OKANO et c’est aujourd’hui que nous devons préparer 2023 », expliquait le candidat.

Laissez votre commentaire