Locales 2018: Andrew Gwodog communie avec les ressortissants de l’Okano

Andrew Gwodog © D.R

C’est placé sous le slogan Ensemble, accélérons la transformation de l’Okanoque la tête de liste aux élections locales pour le compte du Parti démocratique gabonais (PDG) Andrew Gwodog a tenu à entretenir les ressortissants de cette circonscription sur les enjeux de ce prochain scrutin. Une occasion choisie par le candidat pour échanger avec les populations sur la nécessité de voter massivement pour la liste de cette formation politique afin de propulser le développement du département.

Lors de cette rencontre qui a eu lieu en présence du secrétaire départemental du parti de cette circonscription, Andrew Gwodog et ses colistiers ont tenu à se présenter officiellement auprès des ressortissants du département de l’Okano à Mitzic. Il était question donc que chaque futur électeur puisse échanger avec ces hommes et femmes qui nourrissent l’ambition d’être à la tête de leur localité.

Prévue se tenir le 6 octobre prochain, l’élection locale revêt une importance capitale puisque pour cette circonscription ce sont les populations de 4 cantons qui seront appelées à voter notamment Lalara, Okala, Doum et Doumandzou. Cette rencontre intervient quelques jours seulement après la présentation officielle des candidats PDG par le secrétaire général de cette formation politique Eric Dodo Bounguendza.  

Il était donc question pour la liste conduite par  Andrew Gwodog de présenter aux ressortissants du département de l’Okano vivant ou de passage à Libreville, la vision du Parti démocratique gabonais notamment sur la question du développement. «Il faut accelerer le developpement de l’Okano notre bien commun. Mes colistiers et moi tenons à insister sur la notion de fédération, la mutualisation des efforts des uns et des autres, sur les notions de solidarité car il n’y a de richesse que d’hommes», a-t-il lancé.

Il a pour l’occasion exhorté chacun, malgré les divergences d’opinions politiques, à s’impliquer activement pour le développement de leur localité. Tout en faisant l’économie des projets déjà réalisés notamment la construction de l’école publique de Miang, qui a attendu 40 ans pour avoir cette infrastructure,  Edock City au village Viafé ou encore la tribune de Sam, Il a sollicité la confiance des populations afin de poursuivre ces actions pour le developpement du departement.

Laissez votre commentaire