L’intégration sous-régionale au cœur des échanges entre Ali Bongo et Paul Kagame

Ali Bongo et Paul Kagame à Kigali, le 13 février 2018 © DCP

Ce mardi 13 février 2018, Ali Bongo Ondimba s’est à Kigali, la capitale du Rwanda. Il s’est  entretenu avec  son  homologue  rwandais, Paul  Kagamé,  dans  le  cadre d’une  visite  de  travail. Le renforcement de l’intégration sous-régionale était au menu de leurs échanges.

Conscients des crises auxquelles font face certains pays de l’Afrique centrale, les deux présidents ont au cours  de  leur  tête-à-tête, fait  un  tour  d’horizon  de  la  situation  de l’ensemble  sous régional  dont  le  Gabon  et  le  Rwanda  font  partie,  notamment  sur  la paix  et la  sécurité. A  ce  sujet, ils ont d’ailleurs échangé  sur  le  prochain sommet  de  la Communauté  économique  des  Etats  de  l’Afrique  centrale (CEEAC)  lié  aux  questions sécuritaires.

Le  renforcement  de  l’intégration  sous-régionale  en  Afrique  centrale  était également au  cœur  des  échanges  entre  les  Présidents  en  exercice  de  la CEEAC  et  de  l’Union africaine  (UA).  Les  deux  hommes  ont  insisté  sur  la nécessité  de  créer  une  nouvelle dynamique  grâce  notamment  aux initiatives  et  projets  communautaires.

Ces initiatives communautaires viseraient à développer de façon harmonieuse les domaines tels que le transport, l’agriculture, la santé, l’éducation et bien d’autres par le respect et la mise en place de différents mécanismes propres à une véritable intégration sous-régionale dans les onze pays membres de la CEEAC.

Au  terme  de  l’entrevue,  Ali  Bongo  Ondimba  et  Paul  Kagamé,  qui partagent  une convergence  de  vues  sur  les  sujets  régionaux  et internationaux,  ont  évoqué  la coopération  bilatérale,  déjà  excellente, entre  le  Gabon  et  le  Rwanda  et  exprimé  leur ferme  volonté  de  raffermir davantage  les  liens  entre  les  deux  pays.

Après  le  Rwanda, Ali Bongo se  rendra  le  15  février prochain  en  Angola,  seconde étape  de  sa  tournée  africaine  dans  quatre Etats  membres  de  la  Communauté économique  et  monétaire  de  l’Afrique centrale  (CEEAC).  

Avec DCP