Linafp: le 20 mai comme date butoire pour la reprise des championnats

Alain Claude Bilie-By-Nze lors de son entretien avec le président de la Linafp © D.R

Ce jeudi 10 mai 2018, dans une salle du Palais des sports de Libreville, avait lieu une séance de travail entre Alain Claude Bilie By Nze nouveau ministre des sports et Brice Mbika Ndjambou président de la Ligue nationale de football Professionnel (Linafp). La rencontre avait pour objectif de fixer le cap d’une possible reprise du championnat national.

Le président de la Linafp et le nouveau ministre d’Etat chargé des sports, entourés de leurs collaborateurs respectifs, ont évoqué la possibilité de reprendre les championnats de première et deuxième division à l’arrêt pour de multiples raisons, notamment économiques. «Les pouvoirs publics ont dix jours pour prendre une décision quant à la reprise des compétitions en D1 et D2», a indiqué Alain Claude Bilie By Nze.

En effet, soulignant l’impératif de prendre cette décision dans les dix jours en raison du début de la coupe du monde prévu le 14 juin, le président de la Linafp a indiqué avoir fait des «propositions concrètes au ministre». Parmi ces propositions, la Linafp a suggéré «de ne jouer que les sept journées qui restent dans le cadre de la phase aller et d’initier des playoffs avec quatre ou cinq équipes ». Le risque d’ une «année blanche en D1 et D2» étant bien réel, la Linafp ainsi que les représentants des clubs ont présenté le 20 mai comme date butoire au ministre.

Alain Claude Bilie-By-Nze a pour sa part indiqué: «je ne peux vous donner de réponses. Je suis venu vous écouter» avant de conclure que le gouvernement ferra «tout pour trouver des solutions qui honorent le sport et l’Etat (…) nous allons nous revoir une fois que le ministère aura étudié toutes les éventualités, dès la semaine prochaine».