mardi,16 août 2022
AccueilA La UneLibreville: une franco-gabonaise à Sans famille pour possession de cannabis

Libreville: une franco-gabonaise à Sans famille pour possession de cannabis

Ecouter cet article

Aline Quenet, une franco-gabonaise agent de droit local et domiciliée au quartier Louis dans le 1er arrondissement de Libreville a été arrêtée alors qu’elle tentait de dissimuler du cannabis. Une fois en garde à vue, l’ambassade de France aurait tenté de la faire libérer selon des sources proches du dossier. Présentés devant le procureur de la République, ce vendredi 15 juillet 2022, cette dernière et son compagnon Francky Boyer ont été écroués à Sans-famille. 

Les faits. Alors qu’ils avaient été autorisés par le procureur de la République à se rendre au domicile de sieur Francky Boyer pour l’interpeller suite à une plainte pour violence, voie de faits et acte de torture sur un enfant, les limiers seraient tombés sur une tout autre affaire. Une tentative de dissimulation d’une importante quantité de cannabis. A en croire des sources concordantes, Aline Quenet aurait prétexté une indigestion et se serait rendue aux toilettes pour détruire les preuves de cette détention de drogue. 

Prise en flagrant délit, cette découverte va amener les limiers à solliciter des autorités compétentes une perquisition des lieux. Au terme de la fouille, les agents de police ont découvert « une importante quantité de cannabis probablement destinée à la vente », précise une de nos sources. Aline Quenet et Francky Boyer ont été interpellés et conduits dans les locaux de la police judiciaire pour des besoins d’enquête. Au cours de leur garde à vue, des pressions attribuées aux diplomates français auraient conduit à la mise en liberté des deux présumés dealers. 

Contactée par Gabon Media Time, une source autorisée de l’Ambassade de France a indiqué que la procédure suivait son cours. « La procédure suivie est celle des autorités gabonaises. Ce sont les autorités gabonaises qui décident de ce qui doit être fait. Le poste a exercé sa mission de protection consulaire, ni plus ni moins, à l’égard d’un ressortissant français, dans le respect de la législation locale et de la souveraineté de la justice gabonaise », a-t-elle déclaré. 

Présentés devant le parquet de la République près le tribunal de première instance de Libreville, Dame Aline Quenet et Sieur Francky Boyer ont été placés en détention préventive à la maison d’arrêt de Gros Bouquet, sise au 1er arrondissement de Libreville. Ils seront ensuite appelés devant le tribunal correctionnel pour répondre de leur acte. Par ailleurs, la procédure concernant les violences exercées sur l’enfant reste pendante. Nous y reviendrons. 

Andy Marvine Nze
Andy Marvine Nzehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale. Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Global Media Time Gif
Nouvel Album de l'artiste RODZENG
Enami Shop
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x