dimanche,23 janvier 2022
AccueilA La UneLibreville: «un violent orage» à l’origine de la coupure selon la SEEG

Libreville: «un violent orage» à l’origine de la coupure selon la SEEG

Ecouter cet article

Ce samedi 5 décembre 2021, aux environs de 17 heures ½, le Grand Libreville comprenant, la vielle ville, ses banlieues Akanda et Owendo a été plongé dans le noir plusieurs heures. L’électricité n’a été rétablie qu’à minuit sur l’ensemble des quartiers. Par la suite, la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) s’est fendue d’un communiqué sur son compte Twitter pour donner les raisons de cet énième délestage. 

Après le délestage survenu le dimanche 24 octobre 2021 qui avait plongé la totalité du Grand Libreville dans l’obscurité plusieurs heures de la nuit, les populations ont une fois de plus passé de longues heures sans électricité ce samedi. Une situation qui serait consécutive à un énième incident sur le réseau de l’entreprise chargé de la production, du transport et de distribution d’électricité. 

Selon un tweet publié hier à 23 heures par la SEEG, l’incident serait consécutif à « un violent orage survenu à 17h20 sur le site de Kinguélé qui a provoqué une coupure générale du réseau inter-connecté de Libreville ».  A cet effet, elle a tenu à rassurer sa clientèle en indiquant que ses équipes s’étaient mobilisées pour un retour à la normale de la desserte en électricité, ce qui a été le cas une heure plus tard. 

A noter que cette coupure d’électricité a été accompagnée également d’une rupture dans la desserte en eau dans plusieurs quartiers de la capitale et qui semble n’avoir toujours pas été rétablie ce dimanche 05 décembre. Un énième incident qui n’a d’ailleurs pas manqué de susciter des réactions des populations qui ont exprimé sur les réseaux sociaux leur désarroi face à cette situation qui peine à être réglée.

Laissez votre commentaire

Andy Marvine Nzehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale. Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales
Enami Shop