jeudi,25 novembre 2021
AccueilA La UneLibreville: un élève du lycée technique tombé du toit d’un bus secouru...

Libreville: un élève du lycée technique tombé du toit d’un bus secouru par le Samu social gabonais

Ecouter cet article

C’est lors d’une intervention médico-humanitaire ce vendredi 29 octobre 2021 dans la commune portuaire d’Owendo que les équipes du Service d’aide médicale d’urgence (SAMU) social gabonais ont porté secour à un élève inscrit au Lycée Technique national Omar Bongo (LTNOB). Tombé du toit d’un bus de la Société gabonaise de transport (Sogatra), ce compatriote âge de 19 ans a été promptement conduit aux urgences au sein du Centre hospitalier universitaire d’Owendo (CHUO).

Encore une action sociale d’envergure à mettre au crédit du Service d’aide médicale d’urgence (SAMU) social gabonais conduit par le Dr. Wenceslas Yaba. En effet, un élève du Lycée technique national Omar Bongo qui s’était aventuré à se hisser au toit d’un bus de Sogatra a pu être secouru de toute urgence par les bénévoles après avoir été sollicité par un policier au niveau de la base des Forces de police d’intervention (Fopi). Une promptitude qui aura permis de mettre hors de danger l’indélicat qui ne serait âgé que de 19 ans.

Contacté par Gabon Média Time (GMT), le Coordinateur général du Samu social gabonais a reconstitué les faits. « Nous étions en intervention au domicile d’un compatriote, et à notre retour un policier nous a signalé un AVP (accident sur la voie publique) à la FOPI, sans hésiter, nous nous sommes vite rendus sur les lieux comme des vrais humanitaires », a-t-il indiqué. L’élève s’en est sorti avec de graves fractures le long du corps. Et ce, d’autant plus qu’il aurait eu « deux fractures bilatérales des membres inférieurs et un traumatisme crânien dans un bain de sang », a tenu à préciser le Dr. Wenceslas Yaba.

À l’heure où nous couchons ces lignes, le jeune homme est en soins intensifs au sein du Centre hospitalier universitaire d’Owendo où il a été conduit par les équipes itinérantes du Samu social gabonais. Si répréhensible est l’initiative de l’apprenant, cet incident remet sur la table l’impérieuse nécessité de réhabiliter les services médicaux itinérants. Lesquels permettront d’éviter des pertes en vie humaine notamment dans les zones éloignées des structures hospitalières. Occasion pour nous d’interpeller les parents d’élèves sur le suivi de leurs enfants qui s’illustrent par des comportement peu orthodoxes une fois sortis de leurs domiciles.

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Enami Shop