Libreville : un dimanche de Pâques marqué par des inondations

La capitale gabonaise s’est réveillée ce dimanche, 16 avril 2017 sous des inondations causées par la pluie diluvienne qui s’est abattue sur elle durant toute la nuit. Plusieurs arrondissements sont touchés et les sinistrés en attendant des chiffres officiels se comptent par centaine.



A Iai dans le 5ème arrondissement, la voie express est coupée par la montée des eaux. Impossible de rallier le pont sur l’axe Awendjé-Acaé, de même pour l’axe Acaé-Awendjé. Les commerces se trouvant sur la bretelle n’ont pas ouvert ce dimanche matin.

Au Pk 8, quartier à cheval sur le 3ème et le 6ème arrondissement, les eaux ont envahi le Marché Banane et les habitations avoisinantes. Il est quasiment impossible de rallier ou de circuler sauf avec un véhicule 4×4. Plusieurs habitations sont inondées jusqu’à la toiture y compris des engins de la société Colas entreprise française de travaux publics filiale du groupe Bouygues, adjudicataire des travaux de réfection de l’axe routier PK5-PK12.

Au niveau de Plein-Ciel, la zone de Belle peinture, un des plus grands bassins versants de Libreville a été inondé. Plusieurs autres quartiers sont touchées par ces inondations qui rendent la circulation impossible.

Des centaines de familles​ se sont réveillés dans le désarroi ce dimanche 16 avril, jour de Pâques, nombreux parmi elles ont tout perdu. La question du drainage des eaux usées et des constructions anarchiques amènera une fois de plus à pointer du doigt le gouvernement qui peine à résoudre durablement ces problématiques qui à la moindre averse entraînent des sinistres.

Laissez votre commentaire