Libreville: un bailleur tue son locataire qu’il soupçonnait de le cocufier

© D.R

Le dimanche 6 janvier 2019,  Urbain Mano Mapounda la trentaine révolue a été poignardé par son bailleur sexagénaire au nom de Prosper Benjo Biteghe. Le drame a eu lieu à Saint-Georges à la zone dite « Les pavés », dans le 6ème arrondissement de Libreville. Ce dernier accuse son locataire d’avoir une relation amoureuse avec sa compagne âgée de 50 ans.



Les faits divers sont légion en ce début d’année dans la capitale gabonaise. Et les populations du quartier de Nzeng-Ayong en ont encore été témoins. En effet, un bailleur jaloux a poignardé à mort son jeune locataire au quartier Saint-George. Il s’agit respectivement de Prosper Benjo Biteghe et de Urbain Mano Mapounda. Si cette fin est tragique et pathétique, les débuts ne l’ont pas toujours été entre les deux hommes. Retour sur un crime passionnel quasiment familial.

ll ressort des propos recueillis auprès du voisinage et des proches de la famille que Urbain était locataire chez Prosper depuis 4 ans. Pendant longtemps, il va être logé dans une des chambres internes de la maison. Puis pour avoir plus d’espace et d’intimité, Urbain Mano va s’installer dehors dans la même concession. Il continuera d’avoir accès total à la maison du couple qu’il considérera comme sa famille et vice versa.

Cette famille en composition sera réduite après qu’un neveu du bailleur venu passer un séjour chez son oncle informera ce dernier d’une supposée idylle entre Urbain et celle qu’il considère comme sa mère. Dès lors, le sexagénaire ne regardera plus jamais le jeune homme du même oeil.

Rentré vers 20h, le bailleur trouve sa femme et le jeune locataire en train de suivre la télévision tout en partageant un pot. Peu de temps après, le bruit ayant cessé, Prosper sortira de sa chambre et constate que ni sa femme ni le jeune homme ne sont au salon mais en train de converser à la terrasse. Furieux, il annonce ouvertement au jeune homme ses soupçons de relation avec sa femme, ce que ce dernier s’évertue de nier en bloc poliment. Sentant la tension monter, Urbain Mano va quitter leur domicile le temps que l’accalmie revienne. De retour vers le salon, le locataire n’aura pas le temps de s’exprimer à nouveau que son bailleur lui enfoncera à la côte gauche un couteau.

Par la suite, le jeune s’écroulera devant son bailleur toujours irrité. A distance, des voisins ordonnent à ce dernier de conduire le jeune homme à l’hôpital. Ce qu’il fera sans rechigner. Malheureusement, le blessé rend l’âme aux portes de l’Hôpital d’instruction des armées Omar Bongo Ondimba (HIAOBO). Une fois le décès constaté, le médecin-chef a alerté la brigade de gendarmerie qui va procéder à l’interpellation du mis en cause puis à sa garde à vue. Depuis le 18 janvier 2018, il est en détention préventive à la prison centrale de Libreville en attente de son jugement.

Laissez votre commentaire