mercredi,2 décembre 2020
Accueil Derniers articles Libreville: un agent administratif de la Cnamgs sauvagement assassiné par son cousin...

Libreville: un agent administratif de la Cnamgs sauvagement assassiné par son cousin à Akébé 2

C’est l’histoire tragique dont a été victime Mathulance Evoua Mbongo, un compatriote d’à peine 26 ans qui serait passé de vie à trépas dans la nuit du lundi 12 octobre 2020 au quartier Akébé 2 dans le 3ème arrondissement de Libreville. Selon une source proche de la famille, le jeune agent administratif à la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale(CNAMGS) aurait été poignardé par son cousin Loïc Alila. Ce dernier lui reprochant d’avoir dénoncé un vol d’argent qu’il perpétrait dans le sac de leur grand-mère. 

Les faits se sont déroulés dans la nuit du dimanche 11 au lundi 12 octobre dernier au quartier Akébé 2 dans le 3ème arrondissement de Libreville. Ce jour-là, Mathulance Evoua Mbongo est en pleine discussion avec sa grand-mère quand il s’aperçoit qu’une de ses factures était raturée. Attiré par ce détail, le jeune homme de 26 ans décide de ne pas inquiéter la nonagénaire. Dans la foulée, il ira interroger son cousin qui s’occupe des paiements de leur grand-mère afin de le conseiller pour qu’il cesse de lui extorquer les sous de sa pension et autres revenus qui transitent par lui.

Une démarche pourtant louable que n’aurait pas appréciée Loïc Alila. Ce dernier estimerait que son cousin n’avait pas le droit de le sermoner en sa qualité de petit frère. S’en suivra une dispute qui ne prospèrera pas. Alors convaincu que la mésentente est derrière eux, Mathulance Evoua Mbongo se rend à un bistrot non loin de leur maison pour partager un pot avec ses  amis de quartier. Il était sans se douter que son cousin nourrissait une colère noire contre lui. Remonté contre son jeune frère, Loïc Alila annoncera à leur grand-mère qu’il en finira avec son frère.

Par la suite, il débarque au bistrot avec une bouteille de liqueure qu’il n’hésitera pas à lancer en direction de son frère. Il n’en faudra pas plus pour qu’une rixe éclate entre Loïc et Matulange devant les voisins. Ce sont d’ailleurs ces derniers qui y mettront fin. Cet épisode malheureux n’aurait que tièdement affecté Matulange qui continuera à festoyer avec ses amis comme si de rien n’était. Une fois la soirée terminée, alors qu’il était en train de rentrer à la maison, Loïc va l’attaquer avec une bouteille et une machette. Surpris, le jeune agent administratif de la Cnamgs sera sauvagement déchiqueté puis abandonné sur le capot d’un véhicule.

Impuissants face aux menaces à l’arme blanche de Loïc Alila aidé par deux de ses complices, les voisins ont dû attendre le départ des délinquants pour secourir le blessé. Une assistance tout de même rendue difficile par les amis de Loïc qui vont sans remord agresser toutes les bonnes âmes désireuses d’aider Matulange. Les clichés se passent de commentaire. 

Ce n’est que quelques heures après que Matulange sera conduit à Centre hospitalier universitaire d’Owendo (CHUO) où il rendra l’âme après avoir perdu une forte quantité de sang. Informée, la Police Judiciaire s’auto-saisira de l’affaire. De son côté, Loïc Alila, le présumé meurtrier, rattrapé par les affres de sa conscience, viendra se rendre à la Direction de la sûreté urbaine (DSU) où il est actuellement gardé à vue. Ses complices ne sont pas pour l’heure inquiétés. 

 

Laissez votre commentaire

Henriette Lembethttp://gabonmediatime.com/
Journaliste Le temps est une donnée fatale à laquelle rien ne résiste...
Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion