Libreville: nouveau déguerpissement à la Gare routière

Gare routière de Libreville © D.R

Dans le cadre de l’opération de salubrité publique dénommée Libérez les trottoirs, la préfecture de police de libreville a procédé au deguerpissement des commerçants exercant leur activité le long de la Gare routière et dont l’occupation s’était faite de manière anarchique. Cette opération nocturne et inopinée s’est déroulée sans incidence majeure.

En effet, cette opération a pour objectif d’assainir la voie publique qui est très souvent envahie par des vendeurs à la sauvette. Elle a eu lieu dans la nuit de mardi,  et a mobilisé des dizaines d’agents de forces de sécurité qui ont procédé à la destruction des étalages en prenant le soin d’épargner les différentes marchandises.

Une opération saluée d’ailleurs par de nombreux citoyens gabonais, l’ancienne Gare routière étant désormais réputée  être le quartier général des délinquants de la capitale, et l’anarchie commerciale observée à cet endroit y contribue fortement. « Nous sommes satisfaits de la décision prise par les autorités, parce qu’il devenait dangereux de circuler ici par peur de se faire voler dans cette zone », a souligné un automobiliste.

Une notion que les forces de l’ordre doivent faire comprendre aux commerçants obstinés qui ont réinvesti les lieux. « Cette action vise non seulement à rétablir la fluidité de la circulation dans le grand marché de la capitale et à faire respecter l’ordre établi. Nous sommes dans un foyer de banditisme. En aérant les trottoirs, nous dispersons également les voleurs et les voyous qui se cachent derrière l’activité commerciale pour commettre des actions jugées illégales », a expliqué un agent de police.

Laissez votre commentaire