Libreville: Ndong Meyo en VRP des mesures gouvernementales au 5ème arrondissement

Raymond Placide Ndong Meyo, ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé du Suivi des actes du dialogue © D.R

C’est à l’occasion d’un meeting qu’il a animé dans la cour de la mairie du 5e arrondissement de Libreville, que Raymond Placide Ndong Meyo, candidat déclaré au 2eme siège de cette circonscription électorale et ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé du Suivi des actes du dialogue, a entretenu ses populations sur les dernières mesures d’austérité et l’intérêt que porte le président à ce qu’elles soient bien comprises afin de faciliter leur mise en oeuvre.

5 jours après le Conseil de ministres qui a entériné certaines mesures annoncées le les 21 et 25 juin dernier, Placide Ndong Meyo, s’est rendu auprès des populations de sa circonscription électorale, dans le 5e arrondissement de la capitale, afin de s’assurer que celles-ci ne fassent pas l’objet de mauvaises interprétations.

Depuis l’annonce des mesures que d’aucuns jugent controversées un véritable climat d’inquiétude a gagné la population gabonaise. Dans un soucis de pédagogie et de dédiabolisation, le membre du gouvernement s’est mué en voyageur représentant placier (VRP) desdites mesures. «Le président de la République a pris des mesures importantes, elles sont interprétées diversement il fallait donc que je rassure la population, que je leur explique et qu’ils sachent que le président de la République voit très loin, il prend des mesures pour améliorer leur bien-être», a-t-il indiqué tout en précisant qu’il s’agit d’une vision à long terme.

une décision difficile à prendre selon Raymond Placide Ndong Meyo mais qui épargnera aux gabonaises et aux gabonais bien des souffrances. «Gouverner c’est prévoir c’est vrai et ces mesures sont effectivement pour éviter que le Gabon souffre dans un avenir proche. Il fallait donc resserrer les choses, faire en sorte que les finances publiques se portent bien», a t il précisé avant d’ajouter que ces mesures ont pour objectifs de mettre le Gabon sur les rails de la bonne gouvernance.

Laissez votre commentaire