dimanche,17 octobre 2021
AccueilA La UneLibreville: l’OAPI table sur les enjeux de la propriété intellectuelle à l’aune...

Libreville: l’OAPI table sur les enjeux de la propriété intellectuelle à l’aune de la ZLECAF

Ecouter cet article

En collaboration avec le gouvernement gabonais, l’Organisation africaine de la propriété intellectuelle (OAPI) a lancé ce mardi 12 octobre 2021 un séminaire dédié aux négociateurs en chef de 17 pays membres de l’organisme intergouvernemental. Objectif au sortir de ces deux jours de séminaire, l’intégration de la propriété intellectuelle dans les négociations en cours sur la Zone de libre-échange continentale africaine (Zlecaf).

Au centre des processus de création de valeur et de marchandisation des activités liées à l’économie de l’information notamment, la propriété intellectuelle devrait jouer un rôle prépondérant dans le développement de la Zone de libre-échange continentale africaine (Zlecaf). Conscients de cet état de fait, les 17 pays membres de l’Organisation africaine de la propriété intellectuelle (OAPI), ont donc décidé d’organiser à Libreville un séminaire de deux jours, visant à intégrer ladite propriété intellectuelle dans les négociations en cours sur la Zlecaf.

En effet, ouvert par le ministre en charge du Commerce, Hugues Mbadinga Madiya, en présence de ses collègues de la Justice, de l’Économie, de la Promotion des Investissements et de la Culture, ce séminaire devrait notamment permettre aux négociateurs « d’être mieux outillés afin de prendre une part active aux futures négociations (…) tout en leur permettant de bien comprendre notre système de propriété intellectuelle afin d’évaluer les enjeux et les perspectives de chaque disposition qui seront formulés » comme l’a souligné Denis Bohoussou, Directeur général de l’OAPI.

Avec en toile de fond « les enjeux et perspectives de la propriété intellectuelle dans la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF) », ce séminaire devrait ainsi placer le Gabon et les 16 autres pays membres, sur la voie du « nouveau paradigme qui se créera sur le continent avec l’ouverture de ce vaste marché économique qui envisage une collaboration interafricaine, la suppression des droits de douane en fonction du niveau de développement des pays » comme l’a d’ailleurs rappelé Hugues Mbadinga Madiya, dans son propos liminaire.

Censé avoir un impact certain sur « les instruments de propriété intellectuelle, les titulaires de droits de propriété intellectuelle et sur l’environnement économique des Etats » comme indiqué par Denis Bohoussou, le protocole sur la propriété intellectuelle sur lequel devraient aboutir les négociateurs en chef en marge de leurs échanges, est donc très attendu. 

Laissez votre commentaire

Ladji Nze Diakitéhttps://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en Audit, Contrôle de Gestion et aide à la Décision, passionné de journalisme, j'analyse au quotidien l'actulaité économique du Gabon et du continent Africain ainsi que l'actualité sportive.
Enami Shop