dimanche,15 mai 2022
AccueilDerniers articlesLibreville: les transporteurs formés aux gestes de premiers soins

Libreville: les transporteurs formés aux gestes de premiers soins

Ecouter cet article

C’est le lundi 21 mars 2022 que la Direction générale de la protection civile (DGPC) a lancé une caravane de formation en gestes de premiers secours, destinée aux transporteurs terrestres de Libreville. Prévue jusqu’en décembre prochain, l’initiative se tiendra sur 18 sites identifiés dans la capitale gabonaise, avant de se poursuivre à l’intérieur du pays.

C’est dans l’optique de se prémunir en cas d’accidents que le ministère de l’Intérieur a décidé de prendre le taureau par les cornes. A cet effet, c’est par l’entremise de la Direction générale de la protection civile qu’a été lancée le lundi 21 mars dernier, une caravane de formation en gestes de premiers secours au bénéfice des transporteurs urbains du « Grand Libreville ». Une vaste campagne dont l’objectif est d’outiller les opérateurs économiques pour qu’ils agissent promptement en cas de nécessité.

Pour les organisateurs, l’initiative découle de plusieurs observations. « Nous sommes partis d’un constat effrayant. Ces cinq dernières années, selon les statistiques du ministère des Transports, nous ont présenté une situation accidentogène qui nous a effrayés au niveau du ministère de l’Intérieur. Et cela ne pouvait nous laisser insensibles. Les gestes de premiers secours englobent tout ce que chaque citoyen est censé maîtriser : des gestes fondamentaux qui sauvent des vies au domicile et en dehors. Aujourd’hui, particulièrement, ce sont ceux qui sont chargés du transport des usagers, qui sont ciblés par cette formation », ont-t-ils déclaré à nos confrères de Gabon Review.

Présent lors de cette première journée, Jean Robert Menie, président du Syndicat libre des transporteurs terrestres du Gabon (Syltteg) n’a pas manqué de rappeler l’importance de ce type d’initiative. « Nous adhérons à plus d’un titre, et nous comptons prendre toute notre place dans la réalisation de cette caravane de formation. D’abord parce que c’est un élément de légalité, prévu par la loi. Ensuite, pour des raisons fortement humanitaires, il est établi que pour l’année seulement, nous avons eu plus de 3000 accidents avec plus de 400 morts, dont certaines vies auraient pu être sauvées si les premiers secours avaient été appliqués à temps », a-t-il déclaré.

Notons qu’après les transporteurs, la caravane devrait s’étendre aux établissements relevant du public. Les particuliers intéressés par la formation peuvent également se rapprocher de la DGPC. Dans la capitale gabonaise, cette formation se fera sur 18 sites avant de toucher l’intérieur du pays jusqu’en décembre prochain. 

Andy Marvine Nze
Andy Marvine Nzehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale. Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales
Global Media Time Gif
Enami Shop