Libreville: les Taxis-compteurs transformés en clando

Un taxi-Compteur embarquant des clients à Damas pour le PK 12 © GMT

Lancé en juin 2014 à Libreville, l’exploitation des taxis compteurs par la Société gabonaise de transport (Sogatra) presenté comme une véritable innovation, commence à perdre peu à peu son objectif premier. Pour cause, depuis plusieurs semaines les riverains de Damas dans le 5ème arrondissement de Libreville, constate un bal des plus curieux en l’occurrence la transformation de ces véhicules en clando.

Ce projet qui rentrait dans le cadre du plan de restructuration et de renforcement des services de la Sogatra connaît quelques remous. Confronté à des problèmes financiers et structurels, la Société gabonaise des transport n’a pas réussi le pari de rentabiliser les taxis-compteurs au point de le détourner de sa mission initiale.

Les taxis compteurs réservés à une certaine clientèle sont désormais accessibles à tous. Ayant disparu de leurs zones de stationnement habituelle, notamment à Mbolo, depuis plusieurs semaines ils font la navette entre Damas et le PK12, un trajet habituellement effectué par les “clandos” à raison de 500 Fcfa le client.

Les quelques usagers croisés sur les lieux qui ne se plaignent pas d’ailleurs de ce changement en sont devenus des fidèles. «C’est une bonne idée que les responsables de la Sogatra aient décidé de rendre ces véhicules à la portée des citoyens lambdas. J’habite au PK 12, au retour du boulot j’emprunte ces taxis-compteurs, transformés en clandos de luxe», a relevé un usager tout souriant.

Laissez votre commentaire