Libreville: le ramassage des ordures interrompu pour une dette de 16 milliards

© D.R

C’est ce qui ressort de la séance de travaille qui s’est tenue entre le ministre de l’Intérieur, Lambert Noël Matha, et le directeur du développement de la société Averda, Nicolas Achkar. Confronté à des difficultés de trésorerie dues notamment à des impayés de l’Etat, l’entreprise a du mal à assurer la collecte régulière des ordures ménagères.

Lors de cette rencontre, il était question de faire le point de la situation de collecte des ordures dans la capitale et sa banlieue nord. A ce propos, Nicolas Achkar a fait remarquer au membre du gouvernement les difficultés auxquelles fait face Averda. Une situation accentuée par le non paiement d’une ardoise de plus d’une dizaine de milliards de Fcfa par l’Etat gabonais. «On a des arriérés qui dépassent les deux ans avec une dette qui dépasse les 16 milliards Fcfa et les paiements mensuels qui ne viennent pas. Aujourd’hui, Averda n’arrive plus à rémunérer les employés, n’arrive plus à entretenir son matériel.», a-t-il relevé.

Outre la question financière, l’entreprise a également évoqué le problème de la décharge qui ne répond plus aux normes et dont les capacités d’amoncellement sont dépassées. Les responsables d’Averda ont souhaité que celle-ci soit fermée et qu’un nouveau site soit aménagé.

Depuis des années, le ramassage des ordures dans la ville de Libreville constitue une préoccupation constante des autorités. Les mouvement d’humeur des employés de la société Averda entraînent à chaque fois, la formation de montagnes d’immondices dans les rues de Libreville et Akanda.

Laissez votre commentaire