Libreville: le procureur bientôt en croisade contre les nuisances sonores des églises

Le procureur de la République près le Tribunal de première instance de Libreville Olivier N’zahou © D.R

La problématique des nuisances sonores orchestrées par certaines églises et les débits de boisson continue d’être au cœur des préoccupations des plus hautes autorités. C’est ainsi que dans la droite ligne des actions de terrain qu’il mène depuis quelques temps, le procureur de la République près le Tribunal de première instance de Libreville Olivier N’zahou entend entrer en croisade dans les tout prochains jours contre ce phénomène qui tend à troubler le sommeil des citoyens vivant à proximité de ces lieux.



Cette initiative qui devrait intervenir dans les jours à venir fait suite aux contrôles de routine de ses équipes au sein des Night-clubs, Snack-bars et troquets de la capitale et ses environs.  Olivier N’zahou qui a fait un rappel à l’ordre aux nombreux mineurs interpellés lors de ces descentes a affirmé sa volonté de s’attaquer à la question des nuisances sonores.

Face à la prolifération des églises de réveil, qui très souvent s’installent dans les quartiers avec pour corollaire de « troubler la tranquillité des paisibles citoyens », le procureur de la République a interpellé les acteurs de ces structures notamment les pasteurs, apôtres, révérends et autres gourous afin de mettre un terme aux nuisances sonores au risque de se voir être sanctionnés par la loi.

« A ceux qui ont des églises de réveil qui font dans la nuisance sonore, je leur demande purement et simplement d’arrêter. Nous allons sévir, c’est inadmissible que ceux qui veulent se reposer doivent nécessairement écouter l’évangile, il y a un temps pour tout, un temps pour prier et un temps pour se reposer », a martelé Olivier N’zahou.

 

Laissez votre commentaire