samedi,19 septembre 2020
Accueil A La Une Libreville: le budget de précollecte des ordures établi à 1,2 milliard de...

Libreville: le budget de précollecte des ordures établi à 1,2 milliard de FCFA

Installé le 11 mars 2019 dans ses fonctions d’édile de la commune de Libreville, Léandre Nzue semble jusquelà, ne briller qu’à travers ses méthodes peu orthodoxes de déguerpissement des commerçantes aux abords des voiries urbaines. Et pour cause, alors qu’il avait promis de s’attaquer en priorité à l’insalubrité dans sa ville, celle-ci demeure dans un état déplorable, malgré un budget de précollecte des ordures ménagères en hausse de près de 2000% à 1,177 milliard de FCFA par rapport à 2018.

Loin de l’image de “nettoyeur” qu’il a tenté de vendre lors de sa prise de fonction le 11 mars 2019, l’actuel maire de Libreville semble jusquelà, ne briller qu’à travers des dépenses de fonctionnement excessives. Et pour cause, si l’on se penche sur son bilan plus d’un an après, l’édile de la commune de Libreville semble passer maître dans les dépenses de fonctionnement que l’on pourrait qualifier d’excessives.

En effet, en promettant il y a un peu plus de 1 an et 3 mois aux populations de Libreville, de rendre leur ville « propre, belle, attrayante et prospère » en s’attaquant « aux responsables de l’insalubrité des incivilités génératrices de saleté dans la ville », l’édile de la commune s’était attiré la sympathie de ces derniers. Cependant, au regard des faits et malgré un budget de précollecte des ordures en hausse de 2000% par rapport à 2018, on est loin du compte.

Résultat? En dépit d’un montant de 5,6 milliards de FCFA au titre de « la contribution pour les ordures ménagères », d’une « subvention de l’Etat » d’un peu plus de 2,9 milliards de FCFA en 2019, et donc d’un budget de « précollecte des ordures ménagères » passé de 58,8 millions en 2018 à 1,177 milliard de FCFA en 2019, Libreville affiche un visage peu reluisant, voire déplorable. 

Si au niveau de l’hôtel de ville, on s’en justifie par le fait que la gestion des ordures ménagères était jusqu’au 12 mai dernier, du ressort de l’exécutif qui avait directement recours aux prestataires privés, le colossal budget de précollecte peut laisser perplexe. D’autant plus qu’à celui-ci, on peut adjoindre un peu plus de 1,3 milliard de FCFA en 2019 pour la « propreté de la ville ».

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Ladji Nze Diakitéhttp://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en Audit, Contrôle de Gestion et aide à la Décision, passionné de journalisme, j'analyse au quotidien l'actulaité économique du Gabon et du continent Africain ainsi que l'actualité sportive.
Street 103 Gabon Gmt