Libreville: l’Ajev célèbre la fête du football à Alibandeng

Dans le cadre de ses activités associatives, la cellule du 1er arrondissement de Libreville de l’Association pour les jeunes émergents volontaires (Ajev), a organisé ce dimanche 15 juillet 2018, au quartier Alibandeng, un rassemblement festif, pour célébrer la clôture de la coupe du monde, et édifier les participants sur le bien-fondé des mesures adoptées par le gouvernement le 21 juin dernier.

Les populations du 1er arrondissement se sont jointes aux Ajeviens ce jour, à l’occasion de l’ultime match qu’offrait la coupe du monde édition 2018, en Russie, qui a opposé l’équipe de France à celle de la Croatie.

C’est symboliquement au stade de football d’Alibandeng, que l’association amenée par le coordinateur Ajev 1er arrondissement, Judes Pety Dibaka, a choisi d’initier une rencontre conviviale avec un peu plus de 1500 fans de Football. Au menu de ses retrouvailles, un retour sur les mesures d’austérité prises par le gouvernement trois semaines plus tôt, des prestations d’artistes invités et la finale de la coupe du monde, qui a vu, au terme de 90 minutes de jeu, la victoire de l’équipe de France sur celle de la Croatie par 4 buts à 2.

Malgré l’euphorie qu’a suscité cet événement, qui a lieu tous les 4 ans, Judes Pety Dibaka a saisi cette occasion pour expliquer au préalable l’importance desdites mesures. Le jeune leader précisera toutefois, que contrairement à ce qui est dit, «il ne s’agit pas de mesures d’austérité, mais des mesures d’assainissement des finances publiques initiées par le président de la République, qui visent notamment l’équilibre de notre économie», a-t-il indiqué tout en arguant que celles-ci ne sont qu’une continuité du travail que le président a effectué depuis 2009, avec pour but de relancer l’économie et asseoir davantage le modèle social gabonais.

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire