jeudi,29 juillet 2021
AccueilDerniers articlesLibreville: ivresse publique, empoisonnement, non-assistance à personne en danger, au menu de...

Libreville: ivresse publique, empoisonnement, non-assistance à personne en danger, au menu de la session criminelle

Ecouter cet article

Ce sont au total 47 affaires qui sont inscrites au rôle dans le cadre des audiences de la première session criminelle de l’année judiciaire 2020-2021. Ainsi, après une suspension, les juges devront se pencher sur plusieurs affaires allant de cas d’assassinat, à des faits d’ivresse publique ou d’empoisonnement.

Suspendues depuis le refus affiché par le procureur général près la Cour d’appel judiciaire de Libreville, Romaine Makouaza épouse Vendakambano de permettre aux avocats de rendre à hommage à leur confrère Me Fabien Méré, les audiences  de la première session criminelle ont officiellement repris ce lundi 15 mars 2021.  Plusieurs affaires ont de ce fait été inscrites au rôle du Palais de justice de Libreville.  

Assistés des assesseurs, les magistrats devront donc passer au crible des infractions aussi diverses que variées. On peut citer entre autres coups mortels, vol qualifié, associations de malfaiteurs, faux et usage de faux, complicité d’escroquerie, viol sur mineure de moins de 15 ans, séquestration et détention de cannabis, meurtre, défaut de carte séjour, vols à main armée, tentative d’assassinat, ivresse publique et manifeste, empoisonnement, immigration clandestine, évasion, recel, détournement de mineure, détention illégale d’arme à feu ou encore non-assistance à personne en danger. 

A noter que l’ensemble des affaires programmées durant la suspension des sessions criminelles fera l’objet d’un aménagement. Une bonne nouvelle pour de nombreux détenus qui avaient quelque peu souffert de la suspension des audiences.

Laissez votre commentaire

Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme