Libreville hôte d’un Sommet Cedeao-Ceeac sur la paix et la sécurité en juillet prochain

© D.R

C’est à l’issue d’une réunion préparatoire tenue le 20 avril courant à Lomé que la décision portant organisation d’un Sommet conjoint des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) sur la paix, la sécurité, la radicalisation et l’extrémisme violent dans ces deux espaces sous régionaux a été prise.

Ce Sommet prévu pour juillet 2018 entend regrouper les différents acteurs autour d’une même problématique : la paix et la sécurité dans lesdites régions. À l’heure où le terrorisme prend des proportions étonnantes, il serait nécessaire de trouver des solutions idoines concernant la radicalisation et l’extrémisme violent dont ces régions sont victimes.

Il s’agira donc pour les deux Communautés d’unir leurs forces, leurs technologies et leurs savoirs pour que ces débats conduisent à la résolution d’un grand nombre de problèmes. À cet effet, les travaux de la 19ème Session ordinaire de la Commission de défense et de sécurité (CDS) de la CEEAC devraient pouvoir  servir lors de ce Sommet puisqu’en février dernier chefs d’état-major généraux, chefs d’état-major des armées, commandants en chefs et directeurs généraux de gendarmerie et de police, ainsi que de Hauts représentants des ministères des Affaires étrangères des pays de la CEEAC s’étaient réunis à Libreville au Gabon pour échanger sur les questions de paix et de sécurité.

Comme appui supplémentaire, la CEDEAO et la CEEAC devraient aussi compter sur le Conseil de sécurité de l’ONU qui a engagé dans sa résolution 2349 adoptée le 31 mars 2017, ces organismes «à redoubler d’efforts pour appuyer les gouvernements de la région, ainsi que les organisations sous-régionales et régionales, afin de remédier aux effets des violences commises par Boko Haram et l’EIIL [État islamique d’Iraq et du Levant] (…)».