Libreville hôte de la Semaine africaine de l’eau

Vue aérienne de Libreville © D.R

«Vers la réalisation de la sécurité de l’eau et l’assainissement gérés de manière sûre pour l’Afrique ». 

Rencontre du Conseil des Ministres Africains de l’Eau (AMCOW) et partenaires intervenant dans le secteur de l’eau et l’assainissement sous la présidence de Son Excellence Ali Bongo Ondimba. 

L’eau et l’assainissement font parties des Objectifs de développement durable (ODD) en 2030. Comme 6ème Objectif de développement durable (ODD 6), « l’eau potable et l’assainissement » sont clés dans l’éradication de la pauvreté et de la faim, et le maintien de la santé et du bien-être. À ce jour, 50% de la population africaine est menacée par le manque d’accès à l’eau potable, et 319 millions d’africains ne bénéficient pas de sources sûres d’eau potable. De plus, près de 5% du PIB africain annuel est affecté par le manque d’eau potable et l’assainissement inadéquat. Les problématiques associés à l’eau et l’assainissement compromettent considérablement le bien-être et la santé publique, impactant négativement la productivité et retardant le développement socio-économique. Une grande majorité des maladies infectieuses actuelles sont dues à l’assainissement inadéquat et au manque d’accès à l’eau potable.

Afin d’aborder les défis et problématiques liés à l’accès à l’eau potable et à la gestion de l’assainissement, le Conseil des ministres africains de l’eau (AMCOW) a initié la Semaine africaine de l’eau (AWW) en 2008, en conjonction avec la Commission de l’Union africaine (CUA), et d’autres partenaires de développement. Se tenant tous les deux dans, l’AWW se déroulera à Libreville au Gabon, du 29 octobre au 2 novembre 2018 au Stade de l’Amitié. La 7ème Semaine africaine de l’eau (AWW-7) offre une plateforme pour les gouvernements et l’AMCOW de renouveler leur engagement quant à l’amélioration de l’eau et l’assainissement en Afrique. C’est aussi un événement phare où sont attendus plus de 1000 participants, résolvant collectivement les actuels et futurs défis liés à l’eau et l’assainissement.

Après 10 ans et six éditions, l’AWW-7 maintient les objectifs initiaux de la conférence et est davantage concentrée sur l’ODD 6. Avec des participants issus de divers champs d’expertises et spécialisation, et secteurs, la Semaine africaine de l’eau réunit les ministres africains et experts de l’eau et l’assainissement, des organisations régionales et internationales, des décideurs politiques, la société civile, le secteur privé ainsi que la communauté scientifique. L’AMCOW part du constat que l’eau et l’assainissement sont fondamentaux à l’atteinte des ODD, et au développement économique et social sur le continent.

En 2014, l’AMCOW et les représentants des pays membres ont cosigné la « Déclaration de Ngor sur l’hygiène et l’assainissement », s’engageant à sensibiliser les jeunes, les chefs religieux, les décideurs politiques, le secteur privé et les médias à propos de l’importance d’accroître les investissements dans la gestion des ressources en eau et la résilience. L’AMCOW et ses partenaires ont aussi souscrit à la mise en place de programmes et au développement de projets afin de réduire la pauvreté, d’améliorer les systèmes de santé publique, ainsi que de favoriser le développement socio-économique. Par conséquent, la 7ème Semaine africaine de l’eau représente une occasion pour l’AMCOW et ses partenaires de renouveler leur engagement, d’analyser les résultats, et d’aborder les nouvelles innovations et nouveaux défis.

Le 29 octobre 2018 se tiendra la Cérémonie d’ouverture plénière/11ème Assemblée générale. Des discours d’ouverture seront prononcés notamment par : Le Secrétaire Général de l’AMCOW, Dr. Canisius Kanangire; le Ministre du pétrole, de l’énergie et des ressources en eau; la Commissaire de l’Union africaine pour l’agriculture et l’économie rurale; le Président de l’AMCOW, Prof. Makame Mbarawa; la Secrétaire Adjointe des Nations Unies, Dr. Amina Mohamed et le Président du Gabon, Ali Bongo Ondimba.

L’AWW-7 c’est six jours de discussions et d’activités plénières sur les questions d’eau et d’assainissement, permettant une avancée de plus vers l’atteinte des six premiers ODD en Afrique.

Laissez votre commentaire