Libreville: Gervais Biteghe licencié de la mairie du 5ème pour collusion avec l’AJEV

Arnaud Gervais Biteghe, l' agent municipal licencié © D.R

A l’approche des prochaines élections législatives, les tensions semblent de plus en plus perceptibles au sein des différentes écuries politiques du pays, avec des dérives en tout genre contre des militants. C’est le cas au Parti démocratique gabonais (PDG), au sein duquel un jeune agent a été licencié de son poste d’attaché de cabinet du premier maire adjoint du 5eme arrondissement de Libreville, parce qu’il était soupçonné d’avoir intégré un autre mouvement politique.  Une situation incompréhensible que condamne les jeunes de cette circonscription.

C’est par une lettre adressée au maire de la commune de Libreville, Rose Ossouka Raponda que le Premier adjoint au Maire, Colette Ngnindong a sollicité de l’édile le limogeage de son  attaché de cabinet, Arnaud Gervais Biteghe. Elle évoque comme raison de cette décision le fait que ce dernier aurait intégré «un parti politique autre que le PDG».

En effet, outre son appartenance au parti au pouvoir, Arnaud Gervais Biteghe serait selon ses proche un acteur de l’Association des jeunes émergents volontaires (AJEV), qui au demeurant n’est pas un parti politique comme l’affirme le premier adjoint au Maire du 5ème arrondissement. Il faut rappeler que cette plateforme associative dit s’investir dans des actions sociales visant à améliorer les conditions de vie des populations gabonaises y compris celle de cette circonscription. Un activisme sociale perçu par l’édile comme des actions politique en perspective des législatives.

Un limogeage qui laisse penser à une sorte de règlement de compte au sein  du PDG, où certains leaders du 5ème arrondissement voient d’un mauvais oeil la monté en puissance des jeunes dudit arrondissement, notamment ceux affiliés à l’AJEV.

Face à cette situation, la principale victime de cette excès de pouvoir entend poursuivre son combat pour le bien être des populations. Joint au téléphone par Gabon Media Time Arnaud Gervais Biteghe a affirmé savoir qui etait les commanditaires de ce complot politique. «Nous allons répondre par le terrain avec mon leader Arsène Nkoghe en disant que le PDG n’a plus rien dans notre arrondissement à part le chômage des jeunes pendant que son excellence Ali Bongo Ondimba plaide pour leur employabilité», a-t-il souligné.

Par ailleurs, il a tenu à préciser que le groupe auquel il appartient n’avait pas de problème avec le Parti démocratique gabonaise, mais plutôt avec les personnes qui l’animent au sein de son arrondissement. Dans la même lancée les jeunes de cet arrondissement ont rappelé qu’ils ne reculeront devant aucune forme d’intimidation ou de menace mais, compte redoubler d’efforts pour occuper le terrain.  

Laissez votre commentaire