jeudi,27 janvier 2022
AccueilA La UneLibreville: des surveillants généraux de marché épinglés pour racket sur des opérateurs...

Libreville: des surveillants généraux de marché épinglés pour racket sur des opérateurs économiques

Ecouter cet article

C’est à la faveur d’une rencontre organisée le jeudi 6 janvier dernier avec les surveillants généraux des marchés de la commune de Libreville que le 5e adjoint au maire central a fait le point sur le phénomène des rackets dans les espaces commerciaux. Pour Issa Malam Salatou, ces comportements déviants de ces agents municipaux à compétences spéciales ne resteront pas impunis.

Cette énième réunion tenue avec les surveillants généraux des marchés de la commune avait pour objectif de leur rappeler leurs missions régaliennes et leurs limites dans l’exécution de leurs tâches quotidiennes. C’est ce qu’a indiqué le 5e adjoint au maire de la Commune de Libreville. « Il était question de faire connaissance avec les surveillants généraux des marchés », a déclaré Issa Malam Salatou. Une mise au point indispensable quelques mois seulement après la mise en place de ces agents municipaux à compétences spéciales.

Occasion pour Issa Malam Salatou de se pencher sur les plaintes formulées par les commerçants à l’encontre des surveillants généraux. « On avait déjà tenu une réunion avec eux, on leur avait rappelé leurs différentes missions mais à la pratique, nous constatons que beaucoup ignorent ces missions », a-t-il déploré. Même son de cloche de la part du Directeur général des affaires économiques à la Maire de Libreville qui s’est montré exaspéré par l’ensemble des bévues dont seraient coupables les surveillants généraux des marchés.

« Nous avons eu des rapports sur certains comportements déviants, cela rentre dans le cadre de l’administration » a fustigé Franck Lionel Tchandi Dîne Bello. En répression les autorités municipales ont d’ores et déjà assuré que des sanctions exemplaires seront prises pour que ces comportements ne demeurent pas impunis. « Des mesures disciplinaires vont être prises par rapport à certains qui se sont mal comportés dans le cadre de l’exercice de leurs fonctions » a-t-il martelé. Une résolution noble qui devrait être applaudie par les commerçants qui se disent désabusés par certains agents municipaux.

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Enami Shop