Libreville : 81 structures sanitaires privées en situation irrégulière

Denise Mekam'ne, ministre de la Santé © D.R

La ministre d’État à la Santé, Denise Mekam’ne Edzidzie, s’est entretenue vendredi 21 décembre avec le secrétaire général de ce ministère, le Docteur Guy-Patrick Obiang. La rencontre portait sur le rapport des travaux de la commission chargée de l’examen des structures sanitaires privées de Libreville, Owendo et Akanda. Les résultats de l’enquête font état de pas moins de 81 structures sanitaires en situation irrégulière dans les trois communes.



Dr Guy-Patrick Obiang, président de la commission, a rappelé qu’il s’agissait de la première partie de l’examen de 121 cliniques de Libreville et ses environs. Débutée au mois de juillet, cette première phase a consisté en un contrôle administratif des structures, avant le contrôle technique qui aura lieu prochainement.

« Nous nous rendons compte que 81 structures sanitaires présentent des irrégularités, dont 15 qui nécessitent une fermeture provisoire ou immédiate », a déclaré le Dr Guy-Patrick Obiang.

Le secrétaire général de la Santé a  déploré le fait que de nombreux praticiens exerçaient dans le secteur privé sans détenir les autorisations nécessaires. Cette situation met en doute la véracité de leurs diplômes, et inquiète quant aux dangers sanitaires auxquels sont exposées les populations.

Après avoir examiné le rapport, Denise Mekam’ne Edzidzie a affirmé que les structures sanitaires incriminées seront fermées dans les plus brefs délais, avec l’appui des ministères de l’Intérieur, de la Justice et de la Défense. Elle a ensuite annoncé que l’opération se poursuivra dans l’intérieur du pays, en commençant par la ville de Port-Gentil.

Laissez votre commentaire