Libreville: 75 immigrés clandestins arrêtés en possession de cannabis

© D.R

Les agents des forces de l’ordre ont procédé à deux arrestations importantes entre les 13 et 15 juin  dernier à Libreville, respectivement sur la plage d’Acae dans le 5ème arrondissement et sur la baie de Michel Marine dans le 4ème arrondissement. À l’origine de ces arrestations, une suspicions de trafic de drogue et immigration clandestine de masse.

C’est au cours d’une patrouille de routine, dans la nuit du 13 au 14 juin dernier, que l’Office centrale de la lutte anti-drogue (OCLAD), soutenue par la Brigade anti-criminalité (BAC),  ont interpellé sur les bords de la plage d’Acae, dans la commune de Libreville, «5 clandestins de nationalité nigérienne, à bord d’une pirogue, contenant 12 sacs de 22 boules de cannabis», précise le ministère de l’Intérieur dans un communiqué.

Le lendemain, ce sont cette fois les agents de l’État major des polices d’intervention (EMPI) qui ont interpellé sur la baie de Michel Marine, 70 clandestins, dont 33 femmes et 37 hommes, tous ressortissants ouest-africains.

Pour l’heure, les  clandestins sont tous en détention respectivement à l’OCLAD et à l’Etat-major des polices d’intervention (EMPI), en attendant que les agents fassent la lumière sur les véritables raisons de leur arrivée au Gabon. Par la suite, ils seront très certainement, tous, reconduits aux frontières.

Laissez votre commentaire