Libreville 4ème ville la plus chère en Afrique pour les expatriés

Carrefour Rio, Libreville © D.R

C’est ce qui ressort du palmarès publié le 14 décembre 2016 par le cabinet spécialisé Employment Conditions Abroad (ECA International). Selon cette étude qui porte sur le coût de la vie les salaires ou la qualité de vie pour les expatriés dans 400 villes du monde, la capitale gabonaise se classe au 4ème rang des villes les plus chères selon les expatriés.

Cette organisation spécialisée dans la mobilité internationale, et qui propose des services de conseil, des études et des solutions logicielles aux professionnels des ressources humaines pour les aider dans la gestion de leur personnel expatrié, vient de publier son palmarès 2016 des villes  les plus chères du monde pour les expatriés.

Ainsi, Libreville occupe le 4e rang à l’échelle africaine dans ce classement qui couvre 450 villes à travers le monde, devant Pointe Noire, Brazzaville, Conakry, Abidjan, et Yaoundé. N’Djamena ferme, quant à elle, le top 10 africain.

Cette étude de ECA International s’appuie sur un panier de biens de consommation courante, tels que la nourriture, des articles ménagers, les services de loisirs, les vêtements, les prix des restaurants ainsi que l’alcool et le tabac. Les calculs sont effectués en dollars américains. Le loyer, les services publics, les achats d’automobiles et les frais de scolarité ne sont pas inclus, car ils ont tendance à être couverts par des allocations séparées.

A l’échelle mondiale, Tokyo est la ville la plus chère pour les expatriés, devant Luanda première ville la plus chère en Afrique, Zurich, Genève, Yokohama, Bâle, Nagoya, Berne, Osaka et Kinshasa.

Laissez votre avis