Libreville, 3ème ville la plus chère d’Afrique

Vue de Libreville, capitale du Gabon © D.R

Alors qu’elle occupait la 7ème place au classement des villes où le coût de la vie est le plus élevé pour les expatriés, le Gabon vient de faire un grand recul pour cette année. Selon le dernier rapport de  l’entreprise américaine Mercer publié cette semaine, dénommé «Mercer’s 2018 cost of living ranking» qui prend en compte 209 villes à travers le monde (dont 42 africaines), la capitale gabonaise est désormais à la 3ème place.

Ce nouveau classement est semble t-il le résultat de la grave crise conjoncturelle que traverse le pays depuis quelques temps. Sur le plan africain, c’est la capitale angolaise, Luanda qui occupe la tête du podium et se classe au 6ème rang mondiale. cette performance s’expliquerait par une baisse du marché de l’immobilier dans la cette ville de 6 millions d’habitants; ainsi qu’à une forte dépréciation du Kwanza par rapport au dollar. Elle est suivie par la ville de Ndjamena au Tchad, qui sur le plan mondiale se classe à la 8ème position mondiale.

Libreville,  qui occupe la place la moins enviée de 3ème ville en Afrique et 18ème mondiale effectue une véritable descente aux enfers. Cette performance négative est dû semble t-il à une hausse vertigineuse des prix des produits de consommation courante, qui selon certains observateurs devraient s’accentuer avec les dernières mesures d’austérité prises par le gouvernement récemment.

Il faut noter que pour réaliser son étude, le cabinet s’est appuyé sur une dizaine de paramètres, notamment «le coût du transport, de la nourriture, de l’habillement, des loisirs, des appareils ménagers et du logement».

Laissez votre commentaire