Libre circulation : La BDEAC investit 1,7 milliard de FCFA pour la  sécurisation des frontières

© D.R

La Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale (Cemac) a acté récemment l’application de l’accord de 2013 sur la libre circulation des personnes dans la sous-région, mettant fin à des négociations laborieuses entamées il y a plus de quinze ans. C’est dans ce cadre que la Banque de Développement des Etats de l’Afrique Centrale (BDEAC) a annoncé un investissement de 1,7 milliard de FCFA pour la  sécurisation des frontières de la sous-région, nous rapporte le site Investir au Cameroun.

En effet, c’est au terme de la session extraordinaire du Conseil des ministres de l’Union économique de l’Afrique centrale (UEAC) qui s’est tenue le 29 octobre 2017 dernier à N’djamena au Tchad que cette mesure a été adoptée. Le Conseil tout en prenant acte de la décision d’ouverture intégrale de leurs frontières prise par la République du Tchad, le Gabon, la Centrafrique, la Guinée équatoriale et la République du Congo,  a évoqué la nécessité d’assurer la sécurité aux frontières de la communauté.

Le communiqué indique qu’en vue «d’accompagner l’application de la libre circulation des personnes, le Conseil a décidé d’autoriser la BDEAC à prélever, sur les fonds du Fodec [Fonds de développement de la Cemac], le montant de 1,7 milliard de FCFA pour le paiement du reliquat dû à Interpol, au titre des équipements pour la sécurisation des frontières de la Cemac».

Par ailleurs, le Conseil a exhorté les Etats membres, qui n’ont pas encore finalisé la mise en place du passeport biométrique, à le faire dans les meilleurs délais.

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire