Liberté économique: Le Gabon classé 15ème en Afrique

Une artère principale de Libreville © GMT

The Heritage Foundation, think tank basé à Washington, a récemment publié l’édition 2018 de son «index of economic freedom», qui mesure selon des critères bien définis, le niveau de liberté économique de 186 pays à travers le monde. Classé parmis les 52 pays que compte le continent africain, le Gabon occupe le 15ème rang.

GABON LIBREVILLE

Déjà considéré par Transparency International comme le 24ème pays le plus corrompu d’Afrique (ndlr), le Gabon n’est pas mieux loti en matière de liberté économique. Concrètement, The Heritage Foundation, qui base son analyse sur des principes regroupés en 4 grandes catégories que sont, l’Etat de droit, la prépondérance du gouvernement (dépenses publiques, pression et santé fiscale), l’efficacité réglementaire et l’ouverture des marchés, considère que le pays pourrait et devrait mieux faire dans ces domaines, à l’image de l’île Maurice premier de ce classement.

Le Gabon, qui est donc 15ème sur 52 pays en Afrique, et 106ème dans le monde, avec un indice de 58; se classe derrière le Rwanda et le Maroc des pays «amis» respectivement 3ème et 7ème de ce classement, avec des économies considérées comme «modérément libre». Mais aussi tout juste après le Nigéria 15ème, considéré au même titre que le Gabon, comme étant «pratiquement libre», à l’instar du Ghana (21ème) et du Sénégal (23ème).

Si cet «index of economic freedom», considère globalement l’économie mondiale comme «modérément libre», il est intéressant de souligner que des pays comme l’Angola (43ème et pourtant doté d’une manne pétrolière bien supérieure à celle du Gabon), ou la Guinée Equatoriale (49ème et considéré par beaucoup de gabonais, comme un pays en plein essor), ont des économies dites «répressive».

Si on est d’accord à la lecture de ce classement, que beaucoup de choses reste à faire, des efforts sont néanmoins entrain d’être fait, pour améliorer le climat économique; dans un pays qui connaît la plus grave économique de sa jeune histoire.

Laissez votre commentaire