jeudi,3 décembre 2020
Accueil Derniers articles Liberté de la presse: près de 900 journalistes tués à travers le...

Liberté de la presse: près de 900 journalistes tués à travers le monde ces 10 dernières années

Si la presse est considérée comme le 4ème pouvoir et ses professionnels comme des sentinelles du fait du rôle pertinent qu’ils jouent à travers le monde, il faut dire que les journalistes font également face à d’extrêmes dangers dans l’exercice de leur métier. Ceux – ci pouvant aller jusqu’à la mort, un rapport de l’Unesco fait état de près de 900 journalistes ayant perdu la vie ces 10 dernières années pour avoir joué leur rôle d’informateur à travers le monde. 

Former pour faire la lumière sur des choses cachées, informer les populations, faire le relais entre les politiques et l’opinion, les professionnels des médias sont pourtant les victimes collatérales d’un contexte meurtrier, la cible d’attaques au motif que leurs enquêtes dérangent les intérêts d’une quelconque autorité politique, économique ou des groupes mafieux. 

Selon les données publiées par l’Unesco à l’occasion de la Journée internationale de la fin de l’impunité pour les crimes commis contre des journalistes célébrée le 2 novembre de chaque année, près de 900 journalistes ont été tués entre 2010 et 2019 dans l’exercice de leur fonction. Selon les chiffres, 2019 enregistre le total annuel le plus bas avec 57 décès de journalistes

Selon Reporters sans frontières, les pays qui recensent le plus d’attaques contre les journalistes sont le Mexique, l’Irak, la Syrie, l’Afghanistan et les Philippines. Au Gabon, pour l’instant le pays enregistre une recrudescence de sanctions, accompagnée de menaces de mort, d’arrestations. Vivement que le gouvernement lève le pied afin de ne pas arriver à ce stade de risque d’insécurité dans la vie des journalistes. 

 

« Si les journalistes ne peuvent pas faire leur travail en toute sécurité, nous perdons un rempart important contre la pandémie de désinformation qui se propage en ligne », a averti le secrétaire général des Nations Unies Antonio Guterres. Lequel renouvelle son appel en faveur de liberté de la presse, «  condition sine qua non de la paix, de la justice, du développement durable et des droits de la personne ».

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion