samedi,26 septembre 2020
Accueil A La Une Liberté de la presse et Covid-19 au coeur de l’interview du secrétaire...

Liberté de la presse et Covid-19 au coeur de l’interview du secrétaire d’Etat américain Tibor Nagy

Intervenant ce mercredi 6 mai, quelques jours après la célébration de la Journée mondiale de la liberté de la presse, le secrétaire d’Etat adjoint aux affaires africaines des Etats-Unis, Tibor Nagy s’est largement exprimé dans la presse en donnant une interview collective axée essentiellement autour des questions liées à la liberté de la presse et à la crise sanitaire liée à la pandémie mondiale de la Covid-19. Une interview pendant laquelle le secrétaire d’Etat américain n’a pas manqué d’exprimer son inquiétude devant la volonté de certains gouvernements à restreindre la liberté de la presse. 

C’est au lendemain de la Journée mondiale dédiée à la liberté de la presse que le secrétaire d’Etat adjoint aux affaires africaines des Etats-Unis Tibor Nagy, à travers  une interview collective avec plusieurs médias, a donné son point de vue sur la liberté de la presse, autant que sur la pandémie du coronavirus et les efforts consentis par le  pays de l’oncle Sam pour aider et accompagner l’Afrique dans cette crise sanitaire particulièrement difficile. 

S’agissant justement de cette Journée mondiale consacrée à la liberté des médias et partant des hommes de presse, Tibor Nagy a d’abord tenu à remercier les journalistes pour leur disponibilité et leur volonté à véhiculer les informations nécessaires et utiles. « Dimanche était la Journée mondiale de la liberté de la presse. Un temps pour remercier les journalistes qui nous ont aidés à nous fournir des informations précises et opportunes nous aidant à mieux comprendre nos communautés et notre monde », at-il déclaré. 

Abondant sur cette question de la liberté de la presse, le secrétaire d’Etat adjoint aux affaires africaines des Etats-Unis, Tibor Nagy, a déploré le fait que certains gouvernements se servent de la crise sanitaire comme alibi pour porter atteinte à cette liberté de la presse célébrée le 3 mai de chaque année. « Nous venons de célébrer la Journée mondiale de la liberté de la presse, et nous notons avec inquiétude que certains pays utilisent la crise liée au Covid-19 pour restreindre encore davantage les libertés des médias en particulier à la suite de reportages indépendants sur cette crise », at-il précisé. 

Pour Tibor Nagy, le contexte de la crise du Coronavirus devait occuper les gouvernements uniquement sur cette question et donc sur le seul pan lié à la protection de la santé publique. « Les gouvernements ne doivent pas prendre la maladie comme prétexte pour réprimer les personnes ou les idées dans les médias et ailleurs », a-t-il poursuivi. 

S’exprimant enfin sur la pandémie de la Covid-19 à proprement parler, le secrétaire d’Etat adjoint aux Affaires africaines Américain, tout en rappelant l’engagement de son pays, s’est félicité de son apport dans la lutte contre cet ennemi invisible. « Et maintenant, dans la lutte contre le Covid-19, cet engagement se poursuit. Pas un autre pays ne fait plus que nous. Sur les plus de 780 millions de dollars que les Etats Unis se sont engagés à allouer dans le monde pour combattre le virus, près de 250 millions de dollars sont destinés à l’Afrique », a expliqué Tibor Nagy

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Pharel Boukikahttp://gabonmediatime.com/
Titulaire d'une Licence en Communication, d'une Licence en Economie et Gestion et d'un Master en droit Privé, mon appétence pour le journalisme est mise en exergue au quotidien à travers mes analyses sur Gabon Media Time dont je suis le Rédacteur en Chef.
Street 103 Gabon Gmt