L’hebdomadaire Echos du Nord suspendu deux mois

C’est au terme d’une plénière tenue ce jeudi 15 mai 2017, à son siège sis au centre-ville de Libreville que le Conseil national de la communication (CNC), a prononcé la suspension du trihebdomadaire Echos du nord pour une durée de deux mois.

Les membre du conseil national se sont indignés du traitement réservé à la première institution de la République par le journal Echos du Nord. Cette décision est fondée sur les parutions  477 et 478. Pour le CNC «le président de la République chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba est injurié et traité de tous les noms d’oiseaux. Des termes préjoratifes, dégradant et humiliant qui n’épargnent ni le premier ministre encore moins l’ensemble du gouvernement», a précisé Godel Inanga, conseiller membre.

«Fort de ce qui précède et conformément à l’article 183 portant code de la communication en République gabonaise, le CNC décide de suspendre le trihebdomadaire pour une durée de deux mois», a-t-il poursuivi.


Le Conseil national de la communication a également saisi l’opportunité de cette plénière ordinaire  pour attirer l’attention de l’ensemble de la presse sur la nécessité pour les organes de presse de respecter les règles d’éthique et de déontologie qui régissent la profession en République gabonaise.

Laissez votre avis