L’État gabonais va à nouveau emprunter 200 milliards dans la zone Cemac

© Gabonreview

Le Gabon se prépare à solliciter 200 milliards de CFA (323,8 millions $) par le biais d’un appel public à l’épargne sur le marché des capitaux de la CEMAC. L’opération en est encore dans sa phase d’information aux gros investisseurs en vue de boucler les prises fermes.

Cet emprunt obligataire est assorti d’un taux d’intérêt de 6,5% pour une maturité de 6 ans. Aucune opération de l’Etat gabonais ne permet d’établir une comparaison. Mais on note selon la courbe des taux de rendement des titres publics gabonais, que les obligations à 5 ans, affichaient en janvier 2017, un rendement de seulement 5,74%, contre 7,12% en janvier 2016 et 6,5% en juin 2016.

Comme plusieurs pays dont une part importante des revenus dépend de la vente du pétrole, le Gabon a subi la baisse des survenus entre 2014 et la fin du troisième trimestre 2016. Cet emprunt obligataire permettra de financer le déficit d’un budget 2017, qui lui-même a été voté en baisse de 5% (148,5 milliards de FCFA), comparé à celui de l’année 2016.

Laissez votre avis