L’essence plus chère au Gabon que dans tous les autres pays africains producteurs de pétrole

Station service Petro Gabon © Gabon Actu

Arrêtée par le gouvernement, la nouvelle hausse des prix des carburants à la pompe marque un peu plus la hausse des prix continue et généralisée dans le pays. Cette hausse qui fait du Gabon le pays producteur africain où l’essence coûte le plus cher, vient une nouvelle fois souligner les défaillances des organes étatiques censés assurer la stabilité des prix des carburants.



695 Fcfa le litre, 6950 Fcfa les 10 litres, quasiment 35000 Fcfa le plein d’essence pour un véhicule lambda, telle est la situation actuelle pour les automobilistes et les usagers de la route au Gabon. Alors que la société gabonaise de raffinage (Sogara) et la société nationale des hydrocarbures (GOC), sont censées assurer la stabilité des prix des carburants à travers des mécanismes précis, celles-ci sont aux abonnées absentes.

En effet, contraint d’importer 70% de son pétrole, tout en investissant des sommes colossales dans l’entretien des installations de la Sogara, le gouvernement s’est laissé prendre au jeu de l’augmentation systématique des prix au détriment des populations. De ce fait, le Gabon détient désormais la triste première place en matière de cherté du prix de l’essence, parmi les principaux producteurs africains.

Ainsi, alors que le Nigéria est à 236 Fcfa le litre, que l’Angola en est à 284 Fcfa, et que l’Algérie est à 205 Fcfa, le Gabon huitième producteur de pétrole africain en est à 695 Fcfa, soit presque autant que le prix du litre chez les trois premiers producteurs africains. Incompréhensible, cette situation aura pour principale conséquence de réduire un peu plus le pouvoir d’achat des populations livrées à elles mêmes.

Laissez votre commentaire