vendredi,18 juin 2021
GIF-Enami Shop_GMT-v3
AccueilActualitésPolitiqueLes victimes de la crise post-électorale pourraient être dédommagées

Les victimes de la crise post-électorale pourraient être dédommagées

Ce mercredi 15 février 2017 à Libreville, le Premier-ministre, Emmanuel Issoze Ngondet s’est entretenu avec plusieurs responsables politiques de la majorité et de l’opposition. Cette rencontre avait pour but de « mettre en place le comité ad-hoc chargé de préparer l’organisation d’un dialogue politique inclusif, suite à la crise post-électorale survenue en août 2016 », selon Le Nouveau Gabon.

« Au sortir des consultations avec les différents groupements politiques du pays, le gouvernement a fait des efforts notables pour décrisper le climat politique, en apportant des réponses adéquates aux préalables posés par les partis de l’opposition», a affirmé Emmanuel Issoze Ngondet, lors de sa prise de parole à l’ouverture des travaux. Conscient des pertes enregistrées par les gabonais et les étrangers durant cette période, le Premier ministre rassure « le gouvernement a mis en place une commission ad-hoc (40 membres dont 20 issus de la majorité et 20 de l’opposition) sur les violences post-électorales, afin d’étudier la question relative à l’indemnisation des victimes ››.

Quand le porte-parole Bilie-By-Nze affirme à qui veut l’entendre qu’il n’y a pas de prisonniers politiques, le chef du gouvernement quant à lui a déclaré que « la libération des prisonniers politiques, incarcérés suite aux violences post-électorales, l’indemnisation des victimes et la prise en compte des revendications syndicales des partenaires sociaux ». Plus loin, il poursuit « sur les plus de 800 prisonniers, il n’en reste que 2, dont la procédure de libération est en cours ».

A quelques jours de l’ouverture du dialogue national sans tabous prôné par Ali Bongo, Emmanuel Issoze Ngondet est revenu sur la crise sociale, affirmant que le gouvernement est déterminé à assainir le climat politique et social.
Nous y reviendrons.

Laissez votre commentaire

Lauris Pembahttps://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en droit Public, je suis passionnée par le journalisme depuis des années. J'anime l'actualité au quotidien sur GMT depuis son lancement en juillet 2016.
Publicité Sunu Assurances Refresh Airtel Prevoyance