Les soldats d’Enrique Mamboundou passent à l’offensive

Des membres du Collectif des jeunes du 3ème et du 5ème arrondissement © D.R

Suite à l’impossibilité d’Enrique Mamboundou d’animer son retour dans la résistance le 22 décembre dernier, ses soutiens, principalement les jeunes du 3ème et 5ème arrondissement, réunis en collectifs, se sont insurgés contre les manoeuvres de certains membres de l’opposition.

En effet, prévue le vendredi 22 décembre 2017 dernier devant des milliers de jeunes au stade de basket-ball sis au quartier Awendjé dans le 5ème arrondissement de Libreville, la sortie du Président du Mouvement de la voix du Peuple, Enrique Mamboundou, n’avait finalement pas eu lieu. Pour cause, l’accès à cet espace pourtant loué, lui aurait été fermé par Alexandre Barro Chambrier, un autre combattant pour l’alternance et par ailleurs membre de la Coalition et Président du RHM.

Visiblement largué, le Collectif des jeunes du 3ème arrondissement a dénoncé «les méthodes dangereuses exportées du PDG que certains de nos aînés utilisent dans l’opposition», en précisant que «ces pratiques ne conduisent qu’à la division des jeunes. Ainsi nous demandons à nos aînés de les éviter».

Dans la même foulée, le Collectif des jeunes du 5ème arrondissement est sorti de sa réserve « nous avons été invités vendredi 22 décembre au stade d’Awendjé par Enrique Mamboundou Mamboundou. Nous sommes arrivés et tout a été bafoué à la dernière minute. Sur les lieux? tout était barricadé par un cadenas. Pourquoi? Nous avons été conviés pour parler de nos problèmes, les problèmes de notre pays. Alors pourquoi certains nous mettent des bâtons dans les roues?» s’est-il interrogé.

Soucieux de l’avenir de ce pays, ces jeunes ont non seulement convié les autres au prochain rassemblement afin que lumière soit faite sur cette affaire mais par la suite, ils ont invité «le Président de la voix du Peuple à ne pas se décourager et à redoubler d’efforts pour rassembler la Jeunesse Gabonaise.»

Laissez votre commentaire