Les résistants prennent d’assaut l’Ambassade du Gabon en France

Marceau Malekou, un des initiateurs du mouvement à l'Ambassade du Gabon en France © D.R

Ce premier juin 2018, l’ambassade du Gabon en France, située au 26 bis Avenue Raphaël, dans le 16ème arrondissement de Paris, a été prise d’assaut par un groupe de «résistants». Ces derniers ont retiré la photo officielle du président Ali Bongo Ondimba et l’ont remplacé par celle de Jean Ping, «président élu», selon eux.

Sur des vidéos qu’ils sont diffusés sur les réseaux sociaux, un groupuscule de membres de la diaspora gabonais a pris d’assaut l’ambassade du Gabon en France. Après avoir décroché la photo d’Ali Bongo Ondimba et de l’avoir remplacé par celle de Jean Ping, ils sont mis à scander «Jean Ping, président» avant de chanter «libérer le Gabon, l’heure a sonné», «Nous devons nous lever comme des soldats, Ali Bongo est un assassin».

Joint au téléphone par Gabon Media Time, un des membres de la résistance gabonaise de Paris, Marceau Malekou, a souligné que cette action s’inscrit dans la cadre de la «protestation du coup d’état militaro-électoral orchestré par Ali Bongo en août 2016. Nous avons voulu marquer notre ferme conviction à installler Jean Ping président élu par la majorité des gabonais à la place qui lui revient, celle de la présidence de la République».

Au terme de leur action, les résistants comme ils se font appeler, ont quitté l’avenue Raphaël, sans heurts avec les agents de l’Ambassade qui étaient tous en poste pendant ladite manifestation.

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire