Les règlements de minuit

Arthur N'doungou, Commissaire National à l’Union Nationale © D.R

Décret de minuit pour les membres du cabinet présidentiel, décret de minuit pour la nomination du Premier ministre, décret de minuit pour ci et pour ça, minuit pour les voyages du Président, minuit pour les voyages des membres du gouvernement et pour la Présidente de la Cour constitutionnelle, mais nous savons tous qu’à minuit commence la griserie des vérités pernicieuses. C’est aussi à minuit que jaillissent des kitsch tréfonds, et c’est encore à ces heures que les criminels estoquent et se toquent.

GABON LIBREVILLE

Voyez-vous, cela dure depuis ce jour du 24 octobre 2018 que le peuple courait après son Président déclaré. Comme indices matériels, des photos, des vidéos façon-façon reproduisant fidèlement les mêmes mouvements comme si… Le capturer, c’était comme chercher à saisir un ruban de fumée, un geste trop brusque suffisait à le dissiper pour qu’il se reforme ailleurs. De quels meilleurs indices pour les règlements de minuit, justifiant l’absence de vacance par le biais les décrets et décisions prises à la hussarde et fermer les oreilles aux meilleurs arguments contraires. C’est l’indice d’une tromperie de haute volée. Faire triompher sa volonté jusqu’à la sottise extrême.

La seule tristesse qui se rencontre dans cette dissimulation de la vérité vient de notre incapacité à la recevoir sans l’assombrir par le sentiment que quelque chose en elle nous est dû. Cette vérité qui se cache sous les dehors d’une fausse convalescence à travers des apparitions furtives à la limite de l’imaginaire: le piège de l’erreur est dans l’obscurité, derrière cette romance obscure se cache une véritable tragédie. Comment savons-nous que l’homme de Néanderthal jouait aux échecs à l’aveugle? En excavant leurs sites, aucun échiquier ni aucune pièce n’ont été trouvés. Nous savons maintenant qu’il en est de même de la bande à 3M s’il nous est autorisé d’excaver les sites dissimulés du Président.

Combien de vérités furtives avouées par les yeux, quoique dissimulées par les lèvres, Dites sur les réseaux sociaux, esquissées à travers ce semblant coup d’Etat mais également à l’extérieur dans les salons feutrés des États et des diplomaties. Il y a lieu de saisir que ce n’est pas pour s’amuser qu’elle joue aux échecs : elle y célèbre un culte mais lequel?

Si Kasparov est certainement le seul homme d’affaires à avoir bâti sa fortune sur une succession ininterrompue d’échecs, 3M sera la seule dame à bâtir son pouvoir sur la ruse de son pouvoir, si protégé par des règles arbitraires, baroques devenues surfant en sus sur la guerre des égos d’hommes politiques égoïstes »

Comprenons une fois pour toutes que tous ces prétendus hommes politiques sont les pions, les cavaliers, les tours ou les fous d’une partie d’échecs qui se joue tant qu’un hasard ne renversera pas le damier (honoré de Balzac) car s‘il y a des douleurs muettes, il y a aussi des bonheurs silencieux s’extasient-ils.

Nous ne sommes tous que des pions du jeu d’échecs, avides d’actions. Aux ordres de la grande joueuse. Elle nous mène de çà, de là, sur l’échiquier qu’est la République Et pour finir, cette dame adroite et subtile au sac tout plein de ruses, nous emprisonne dans la case de la mort. Pour l’instant sur un mode plus léger mais attendez de voir si rien n’est fait, la monstruosité de la bête. Monsieur le Premier Ministre es qualité vient de l’apprendre à ses dépens Quelle tristesse! Brutalement déchu du rang de cavalier à celui de pion. Et puis, lassée du jeu du roi et de ses fous (Ali et son clan). Elle mettra tour contre tour et ce sera échec et mat ». Je vous le dis, le temps mûrit toutes choses ; par lui toutes choses viennent en évidence.

La vie est une partie d’échecs dans laquelle nous avons souvent des positions à prendre, des compétiteurs ou adversaires à combattre, avec une grande variété de bons et mauvais coups sinon comment expliquer ce qui se passe dans notre pays sur la vacance de pouvoir empêchée en sachant l’incapacité réel surtout définitif de celui à qui incombe la charge: « Je ne défends pas les intérêts de la famille Bongo » ( Présidente de la Cour Constitutionnelle, Marie-Madeleine Mborantsuo).Par sa nature même, la vérité porte l’évidence en soi, dès qu’elle est débarrassée des toiles d’araignée de l’ignorance, elle brille avec éclats. Lequel vaut mieux, ou de fermer les yeux, ou de les ouvrir à la clarté de l’évidence ? Si ce n’est pas pour regarder, à quoi sert d’avoir des yeux

Elle qui s’est émancipée dans l’ombre des hommes politiques, OMAR BONGO et son fils Ali BONGO. À qui sait attendre, le temps ouvre ses portes. Idem pour les rats qui nous observent dans l’ombre de leurs égouts, ils se lissent les moustaches de joie car ils n’ignorent pas que notre civilisation fermera bientôt son guichet, c’est ce à quoi s’attelait Madame les 3M longtemps mais très longtemps. Elle qui en devient aujourd’hui l’axe principal autour duquel tout le roman Gabon se module. L’on se souviendra que toute cette débauche de moralisme était au service d’une ambition parfaitement cynique, cette messe de prestation de serment des membres du gouvernement n’était qu’une des étapes nécessaires mais insignifiante sur le chemin qui doit la mener vers la consécration du pouvoir suprême : la Présidence de la République.

Toujours modeste, toujours innocente, toujours zélée comme un sainte prêtresse, la suite sera son chapelet d’événements pensés et prévus, son programme.3M que je qualifierais de révoltée veut être tout, s’identifier totalement à ce bien dont elle a soudain pris conscience et dont elle veut qu’il soit, dans sa personne, reconnue et saluée- ou rien. A la limite, elle accepte la déchéance dernière qui est la mort, si elle doit être privée de cette consécration exclusive qu’elle en appelle de ses vœux, Plutôt mourir debout que de vivre à genoux.

Avons-nous manqué un épisode? Que n’a-t-elle pas eu qu’elle soit obligée de rechercher: le pouvoir souverain qui exclue tout partage et toute rivalité que seules quelques dames ont eu ce privilège ?

Dans cet imbroglio sacré, je ne fais que préparer comme beaucoup d’autres d’ailleurs aimant ce pays, les pièces du jeu sur la table…Pour qu’on ne puisse pas abuser du pouvoir, il faut que, par dispositions des choses, le pouvoir arrête le pouvoir Nous sera-t-il permis d’en adopter les règles et si nous les appliquons scrupuleusement nous ne tarderons pas à faire mat la Reine régente! Elle ne pourra échapper à nos mains.

Parachever cette analyse en disant ceci: « Plus on est nombreux à penser la même chose, moins il vient à l’idée qu’on pourrait tous se tromper mais se tromper est de l’homme ». Que nous valent ces indices, ces preuves supposées: gestes, regards, soupirs, allusions, ellipses, timbre, alors attendons de voir. Si celui qui a la langue coupée ne peut parler que par des airs, des expressions et des mines, une forme de serment, notre seul espoir est nous. Nous comme le Gabon; Nous tous unis fils et filles de ce pays, nous comme la nouvelle République, nous comme la refondation. Et qui cet homme providentiel corvéable pour stimuler la réconciliation et faire barrage au clan.

Arthur Ndoungou,

Commissaire national à l’Union nationale

Laissez votre commentaire