Les personnes du 3e âge au coeur du partenariat CNSS-Samu Social

Wencelas Yaba et Nicolas Assele © D.R

Soutenir les personnes âgées et les accompagner au mieux dans leur retraite; tel est l’objectif que vise le partenariat qui a été scellé mardi dernier entre la délégation de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS) conduite par sa directrice générale, Dr Nicole Assele, et le Service d’assistance médicale et d’urgence (Samu) représenté par le coordinateur général Wenceslas Yaba.

Une nouvelle alliance est née en présence des responsables des deux administrations. La Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS)  est désormais partenaire du Samu social gabonais pour offrir aux retraités un suivi médical de qualité. De façon générale, le Samu social administrera des soins aux personnes dans leurs locaux, de même qu’à domicile. Ils pourront également profiter d’un suivi psychologique. Au cours de cette rencontre, Nicole Assélé a d’ailleurs profité pour en savoir davantage sur les prestations de l’institution.

Durant leurs échanges, Wencelas Yaba s’est dit ravi d’accompagner les anciens dans ce projet. Et, de son côté, la directrice générale de la CNSS, Nicolas Assele a exprimé sa détermination à faire de ce projet une réussite avec la mise en place d’un programme d’accompagnement des retraités. «Une fois par trimestre, nous allons chez eux pour leur remettre leurs pensions retraites. Mais entre les deux trimestres, on ne sait pas ce qu’ils deviennent et les difficultés qu’ils rencontrent. C’est la raison pour laquelle nous avons l’ambition de mettre en place un service de visite à domicile», a-t-elle souligné.

Nicole Assele n’a pas manqué de louer la synergie qui va naître entre la CNSS dont elle a la charge et le Samu social qui, selon elle, arrive à point nommé et qui, vient régler certaines difficultés logistiques auxquelles la caisse est souvent confrontée. «Nous allons désormais harmoniser nos normes pour qu’ensemble nous puissions rendre visite à nos grabataires au moins une fois par semaine à travers le Samu social», a-t-elle précisé.

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire