Les passagers du train Setrag coincés à Ebel Abanga

© D.R

Près d’une semaine après l’accident mettant en cause un train minéralier de la Compagnie Minière de l’Ogooué (Comilog), les usagers de la Société d’exploitation du transgabonais (Setrag) ont donc repris le chemin de la gare d’Owendo ce jeudi 15 dès 20 heures. Malheureusement, ils sont bloqués depuis hier à Ebel Ebanga à la gare de Ndjolé.



Dans son communiqué paru le 12 février dernier,  la  Compagnie Minière de l’Ogooué (Comilog) précisait que «les équipes de la Comilog et Setrag sont à pied d’œuvre depuis hier pour une réouverture de la voie prévue ce mercredi 14 février 2018 en début de soirée», c’est donc fort de cela que les activités ont repris au sein de l’entreprise.

Pourtant, le train qui a démarré hier en soirée n’a toujours pas franchi le lieu de l’accident: «depuis 4 heures du matin, nous sommes coincés au niveau d’Ebel-Abanga à la gare de N’Djolé. Les responsables nous font savoir que l’endroit du déraillement du train minéralier n’a toujours pas été réparé alors qu’à la gare d’Owendo c’était un tout autre discours», nous a confié un passager joint au téléphone.

Joint par téléphone, une responsable de Setrag, Patricia Akam, n’a pas voulu donner plus de détails à notre rédaction mais elle a toutefois  tenu à préciser «qu’une information est en préparation et sera transmise dans les meilleurs délais».

Laissez votre commentaire