Les Jeunes Upégistes réaffirment leur engagement dans le processus démocratique

A l’occasion de leur rentrée politique organisée à leur siège sis à Nzeng-Ayong, sous le thème « Jeunesse et militantisme idéologique », avec comme invité d’honneur Nicolas Nguema en sa qualité de vice-président de leur parti, le samedi 30 octobre dernier, le Mouvement des Jeunes Upégistes a passé en revue la crise sociopolitique qui secoue le pays depuis plus d’un an.

Cette rentrée politique du MJU qui s’est effectuée sous le thème «Jeunesse et militantisme idéologique», avait pour objectif d’amener les jeunes gabonais de toutes les couches sociales à s’impliquer sur les objectifs du moment et surtout à s’engager politiquement.

S’exprimant sur la question de l’engagement de la jeunesse sur le plan politique, la présidente de ce mouvement, Elza Boukandou, a souligné la nécessité pour cette frange importante de la population de faire le choix de l’objectivité, rappelant d’ailleurs le rôle majeur qu’elle a joué lors de l’élection présidentielle du 27 août 2016 . «Le bien-fondé de ces assises est véritablement de montrer aux jeunes Upégistes l’intérêt de demeurer dans le militantisme d’idées pour les idées et des valeurs afin de s’approprier ce mouvement qui se bat pour mettre définitivement fin au système Bongo-PDG tout en contribuant à la construction des idées politiques afin d’asseoir une véritable démocratie». a t-elle indiqué.

De cette rentrée politique, les jeunes ont adhéré massivement au projet de constituer une force capable de s’opposer à la manipulation des aînés dont le modèle est peu porteur de valeurs.

Intervenant lors de cette rencontre politique, le Vice-président des Upégistes solidaires, Nicolas Nguema, a ponctué son propos avec une citation de Frantz Fanon, qui soulignait «Chaque génération doit, dans une relative opacité, découvrir sa mission, l’accomplir ou la trahir ». c’est dans le même ordre d’idée qu’il a exhorté la jeunesse gabonaise à «se démarquer, non pas par la quête du profit qui implique la corruption, mais s’aligner derrière les idées constructives pour bâtir son avenir et s’accomplir démocratiquement. Car, dans tous les pays du monde, nous remarquons que ce sont les jeunes qui sont porteurs des valeurs démocratiques et qui influencent les grandes décisions des aînés».

«A travers la rentrée politique du Mouvement des Jeunes Upégistes, j’invite les jeunes gabonais à tenir compte des questions du moment afin de s’engager auprès des jeunes qui se démarquent positivement pour de faire l’histoire» a t-il conclu.

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire