Les fonctionnaires du ministère du Budget en grève d’avertissement d’une semaine

C’est la principale décision prise par les agents du ministère du Budget et des Comptes publics réunis en assemblée générale, ce lundi 24 avril. Cette décision fait suite au non respect par la tutelle des points inscrits dans leur cahier de charges. Le mouvement grève au sein de ce departement ministeriel devra durer une semaine à partir de ce 25 avril en guise d’avertissement.

Interrogé en marge de l’assemblée générale qui s’est déroulé le lundi 24 avril, le secrétaire générale du Syndicat national de l’administration du budget et de la dépense publique (Synabdp), Safou Ndiamane Étienne, a regretté que les acquis obtenus sont en train d’être foulé au pied par la  tutelle, jugeant que les responsables de leur administration brillent par une opacité dans la gestion et l’attribution des primes au personnel.

«Au départ, ils nous on dit que les primes seraient payées de façon variable selon le flux financier d’où l’imposition de la décote. Depuis plusieurs trimestres, il y a un surplus et ils nous disent qu’il constituera des réserves, un matelas pour financer les futurs déficits. Il y a des contradictions», a t-il indiqué.

En effet, cette structure syndicale qui réunit l’ensemble des agents de l’administration du budget, est en négociation avec la tutelle notamment sur les textes relatifs aux primes. Une situation qui selon le responsable syndicale connaît des zones d’ombre. «Ils font tout pour éviter la transparence» d’où le statu quo sur l’avancée des négociations a -til souligné.

Il faudrait noter que ce mouvement d’humeur débute le jour de paie de la majeure partie des fonctionnaires. Les agents promettent de le durcir à partir de la semaine prochaine si la tutelle demeure insensible à leurs revendications.

Laissez votre avis